La plongée à Coron, Busuanga

plongee okikawa coron

Je suis à Coron, connue pour une chose, la plongée!

En effet, lieu de bombardement américain pendant la deuxième guerre mondiale, on y trouve nombre d’épaves de bateaux japonais.

Je teste deux centres de plongée et fait en tout 6 plongées, en deux sorties d’une journée.
La plupart des centres proposent une formule à deux ou trois plongées entre 2700 pesos et 3500 pesos la journée avec repas du midi inclus.

Plonger au Barracuda lake

Pour mon premier jour je pars avec Sanho dive, un centre Coréen.
Nous sommes trois, avec un guide chacun, ce qui est très agréable, on ne se palme pas dessus.

Nous nous arrêtons à :

  • CYC beach, snorkelling pour moi, pas mal pour habituer un peu les oreilles, pour une fois je suis descendue facile lors des plongées suivantes,
  • Skeleton wreck, bien pour s’entraîner un peu, mais petit et tout ouvert, pas une « vrai » épave comme on les imagine.
  • Barracuda lake, pour y accéder un peu de marche. Ce lac mélange eau douce et eau salée. Pas de coraux et très peu de poissons (des gobies marrants quand même) mais l’intérêt et dans les formations rocheuses et surtout les grosses variations de température de 28 degrés a 38 degrés, c’est juste trop agréable. Au fond un message de bienvenue et écrit en corail, ça ajoute un peu de fun au paysage. Et aussi des sédiments, très étranges au toucher, un peu comme de la terre flottante. Et tout ça sans tenue de plongée.
  • Twin peak, coraux bien plus jolies que sur les sites ci dessus

Plonger sur épaves à Coron

La plongée à Coron c’est surtout des épaves. Pour mon deuxième jour, je me lance donc, et je passe cette fois par fun&dive.
Ce n’est pas la même structure. Grand bateau avec transat, café/thé/eau à volonté, c’est presque le luxe, et une bouteille d’oxygène au cas ou (il y en avait au premier centre?).

On s’arrête à deux épaves et un site de coraux.

  • Le Akitsushima, un transport d’hydravion. Pas de coraux sur le coté du bateau, la peinture étant apparemment trop toxique. On voit quand même se cacher dans quelques algues un hippocampe d’environ 8 centimètres et un lion fish. On y voit une mitrailleuse et une salle des machines remplie de gros engrenages.
  • Le Okikawa Maru, transportant du carburant. Un des bateaux les plus grands, 160m de long. Mon préféré. Les uns à la suite des autres, on passe de portes/trous en portes/trous, par le côte, par le haut, par dessous etc. A noter, grande salle avec une échelle et des gouttes d’essence au « plafond ». Des coraux et poissons sur le ponton.
  • A Coral Garden, jolies coraux mais encore une fois pas trop de poissons comparé à mes plongées en Indonésie, Bali. Un énorme box fish bien caché discret dans les coraux, mais c’est bon, on l’a repéré. Beaucoup d’anémones et de poissons clown, toujours aussi mignons.

Sur ces trois plongées la visibilité n’était pas très bonne mais quand même suffisante.
Pour entrer dans les épaves il faut avoir son niveau « advanced », ça tombe bien je l’ai passé à Bali il y a deux ans. Autre information, on plonge avec des lampes, il peut faire très sombre à l’intérieur. On était neuf plongeurs dans le bateau, cinq dans mon groupe en comptant le guide.

2 thoughts on “La plongée à Coron, Busuanga”

  1. Cathy says:

    ça commence bien toutes ces plongées : )
    Profitez bien !

    1. valeriane says:

      Merci! Je ne sais pas quand seront les prochaines mais en tout cas super expériences les épaves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *