Randonnée du Col de Jou jusqu’au Pla Guillem dans le parc des Pyrénées catalanes

8 octobre, il fait super beau ! Et surtout la semaine prochaine s’annonce calamiteuse avec une chute de 10 degrés des températures. C’est le moment de partir en randonnée dans le parc naturel régional des Pyrénées catalanes.
On serait bien monté jusqu’au sommet du pic dels Set Homes (ou des sept hommes), mais il nous faudrait partir 2 jours ou avoir la super forme, pour rejoindre les 2651 mètres d’altitude. On décide donc de faire une randonnée à la journée jusqu’au Pla Guillem seulement, au départ du Col de Jou . C’est déjà pas mal pour une randonnée d’automne !

Altitude : environ 1200 mètres de dénivelé positif
Kilomètres : environ 18 kilomètres
Carte : IGN 2349 ET – Massif du Canigou Top 25

Itinéraire du col de jou au Pla Guillem

Carte de la randonnee Cal de Jou au Pla Guillem

Itinéraire randonnée du col de Jou au Pla Guillem, Sur la carte en marron, chemin facile sur le GR, en bleu, chemin alternatif plus difficile.

Le détail de la randonnée ci dessous. Nous avons commencé par la partie marron sur la carte, un itinéraire qui monte, mais faisable par tous. Pour le retour nous avons tenté la variante en bleu pour s’amuser un peu et tester notre sens de l’orientation.

Randonner du col de Jou au refuge de Mariailles

C’est aussi le chemin que de nombreux randonneurs prennent pour monter au sommet du Canigou. On n’aurait pas du être étonné par le nombre élevé de voitures au parking du col de Jou à 1124 mètres d’altitude, et pourtant.
Dans le temps (et oui je parle de plus en plus en plus comme une vieille), il était possible de conduire jusqu’au refuge de Mariaille, au moins en automne. D’un côté c’est pas plus mal de bloquer le passage si ça permet de préserver le massif, vu le monde qui grimpe au Canigou chaque année. D’un autre cote, monter un peu plus haut en voiture est quand même bien pratique pour avoir le temps de faire l’aller retour en une journée.

Pour aujourd’hui on ne va pas aussi loin, mais ça nous rajoute quand même 600 mètres de dénivelé. Cette première partie jusqu’à Mariaille s’annonce « tranquille », nous décidons de passer par les chemins de grande randonnée GR10 et GR30, environ 4 kilomètres à faire. Nous changerons d’itinéraire au retour.
Le chemin monte en pente douce dans la forêt jusqu’au refuge.

Randonnée de Mariailles jusqu’au Pla Guillem

 
Randonnee du Pla Guillem, vache devant une cabane.

Coucou la vache ! Au dessus du refuge du de Mariaille, en direction du Pla Guillem, cabane de berger et son troupeau.

Après une courte pause à Mariailles, actuellement fermé, pour regarder la table d’orientation, nous continuons direction le Pla Guillem.
On passe devant le chemin partant au Canigou, indiqué par une petite flèche en bois. Pour nous, pas encore de panneau, mais sur la carte le chemin est clair, il faut prendre la route partant à gauche, vers le sud. Et quand on tombe sur une indication on nous dit : 4,8 kilomètres. C’est raisonnable.
On marche donc en discutant et admirant le paysage sur le GRT83. Les rochers, les vaches, les cabanes, et bien sur la vue sur le Set Homes.
La route est facile à suivre, tellement qu’on loupe l’intersection, les GR tournant normalement à droite et montant droit dans le pentu ! C’est pas bien grave, ok ça fait plus de kilomètres mais on continue ainsi à monter tout en douceur jusqu’à la collada de la roqueta.
Ceci dit, maintenant on meurt de faim, ça fait déjà un moment que ça grimpe, presque 3h, alors aucune patience! On décide de se faire une première pause pique nique. Il nous restera plus qu’une montée de moins de 200 mètres de dénivelé pour atteindre notre objectif final et finir notre repas de midi.

Le Refuge du Pla Guillem et des petites balades en extra

Randonnee du pla Guillem, pause pique-nique

Pique-nique avec vue sur le refuge du Pla Guillem et le plateau

Enfin le refuge du Pla Guillem, il est propre (enfin pour un refuge non gardé), équipé d’une grande table, d’une cheminée et de couchettes (sans matelas), et surtout la vue. Seul problème si on avait voulu y dormir, il n’y a pas d’eau.

J’ai envie d’aller me balader un peu autour avant de redescendre, le paysage est tellement beau d’ici ! Et si on allait voir le Cim dels Cums, ca à l’air de descendre sec, la vue peut être intéressante. C’était un peu trop optimiste. Les nuages ont l’air accrochés à la montagne et on rentre vite dans le brouillard. On continue tout de même, bien trop, on dépassera la falaise sans la voir et on entrera même dans la réserve de Prats de Mollo. Ca y est on a changé de vallée !
On est tout de même remercié par une petite éclaircie qui nous permet de faire demi tour avec le sourire malgré tout.

Le Retour au col de Jou du Pla Guillem : Chemin alternatif

Brouillard sur la randonnée du Pla Guillem

Juste au dessus du refuge du Pla guillem, une vache seule a la limite du brouillard. Derrière, le pic du Sept hommes

A l’aller un panneau indiquait qu’on pouvait arriver à Mariailles plus rapidement en passant par le chemin de petite randonnée, ça nous fera une bonne alternative pour le chemin retour. On prend donc le chemin qui passe juste au dessous, à l’est du pic de la roqueta (ou de la roquette 2083m).
Et une fois de retour au col de la roquette on se dit : et si on passait maintenant par le petit chemin à l’ouest de la colline pour continuer notre variante? Relief appelé la « serra del Sola Gros » d’après la carte. Ça nous permettrait de rejoindre le chemin plus tard sans repasser par Mariailles !

Nous contournons donc cette fois le pic de Dona Pa par l’ouest.
Le passage est fin, mais malgré l’absence de marquage très facile à suivre, et avec une jolie vue sur l’autre vallée et les montagnes enneigées au loin. On finit au Mates Roges. Trois alternatives s’offrent alors aux randonneurs pour rejoindre le col de Jou, enfin plutôt deux, mais on a choisi la troisième.

La première : descendre au parking de Rande (ou rander) et reprendre le chemin de l’aller.
La deuxième : passer de l’autre coté, à l’ouest, en direction du col de la Mandra

Troisième alternative hors sentier, comment on s’est presque perdu

Descente dans la forêt en direction du Col de Jou en suivant les marques

Descente dans la forêt en direction du Col de Jou en suivant les marques

Si vous regardez bien la carte il y a un chemin en pointillé, sauf que c’est peut être pas un chemin, plutôt juste une frontière de commune et de parc. Ok mais… ça veut pas dire que ça passe pas ? C’est plus direct, moins de kilomètres, et en réalité une borne, puis des marques sur les arbres, nous confortent sur le fait que « c’est faisable ». On suit donc la crête, dans une jolie forêt en tombant régulièrement sur une trace de peinture nous indiquant la direction. Ça se passe plutôt bien, même si on ne peut pas vraiment parler de « chemin ». Mais les choses se compliquent quand on arrive à une route car il faut décider entre prendre la route ou continuer dans la forêt. Je pousse un peu pour continuer en «hors piste ». Après tout, tous les signes indiquent qu’on est dans la bonne direction, cette route de voiture, c’est normal de la croiser, elle est là sur la carte, et on est plus bien loin.

Mais alors qu’on descend la pente s’accentue, et il n’y a plus aucun signe sur les arbres pour nous rassurer. Alors le doute s’installe: Et si depuis le début on ne suivait pas la bonne direction ? Et si la route c’était en fait celle du parking et on était en train de le dépasser ? Christophe me dit en plus que ça fait quand même longtemps qu’on descend, il n’a pas l’impression d’avoir monté autant…
Et si alors on était même beaucoup plus bas et que la route était pas du tout celle que je pensais ?

Marquage sur un arbre en forêt

Hors sentier? Si si il y a des traces sur les arbres, faut juste les trouver.

On sort les GPS des téléphones qui nous disent qu’on est à Villefranche, pas possible, puis que finalement on est à Casteil. Plus plausible mais quand même on aurait pas pu se planter autant ! On remonte ?
Bon réfléchissons. Supposons qu’on se soit trompé et qu’on soit passé trop à gauche, au pire on arrive soit sur une autre route, soit sur un chemin de randonnée. Ne paniquons pas, malgré la nuit qui arrive rapidement, il suffit de continuer à descendre en maintenant le cap le plus possible.
Finalement, après un petit détour par un « canal d’entretien », on voit en contrebas…. Une route ! Christophe en profite pour nous rajouter un peu de stress en perdant son téléphone…

Conclusion de notre balade au Pla Guillem

En montant vers le Pla Guillem : randonnee d'automne sympathique dans les Pyrénées

En montant vers le Pla Guillem : randonnée d’automne sympathique dans les Pyrénées

 

Nous avons retrouvé le téléphone quelques mètres en arrière, et le parking était bien là après le tournant.
Conclusion de Christophe : au final les « raccourcis » ça prend toujours plus de temps. (Valériane : bon ok c’est pas faux)
Conclusion de Valériane : faut pas douter :p, finalement on a peut être perdu 30 mins à tourner pour rien, et essayer de faire fonctionner le GPS. La prochaine fois on prend la boussole !

Conclusion unanime : L’ensemble de la randonnée était très jolie et on a déjà envie d’y retourner avec une nuit en haut pour continuer vers le Set Homes, ou pourquoi pas en direction de Mantet.
Malgré les nombreuses voitures, on n’aura croisé que 5 personnes, toutes avant le Pla Guillem.

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)