Réserver les campings des parcs des rocheuses canadiennes

Dans cet article on vous dit tout sur le camping et le bivouac dans les rocheuses canadiennes et plus précisément dans les parcs qui longent la thru-hike du Great Divide Trail, GDT.

A vous les rocheuses, les lacs bleu émeraude, les sommets enneigés, les caribous et le sirop d’érable. De nombreuses randonnées dans les parcs nationaux de Banff, Jasper et bien d’autres font rêver. Vous pourrez faire de longues randonnées de plusieurs jours, poser votre tente et profiter de la nature de la Colombie Britannique et de l’Alberta.
Mais vous vous doutez bien que vous n’êtes pas les seuls à vouloir profiter de toute cette beauté. Surtout si c’est en plein été, encore pire si ça tombe sur un week-end de juillet / aout.

SOMMAIRE
1. Quel prix d’entrée  ?
2. Faut-il réserver les campings ou arriver sans réservation?
3. Quand réserver les campings ?
4. Comment réserver les campings en ligne ?
5. Conseil pour réserver les campings sur le Great Divide Trail
6. Impossible de réserver, comment faire si il n’y a plus de place ?
7. Arriver sans réservation ou réserver au dernier moment : notre expérience

Prix d’entrée des parcs nationaux dans les rocheuses canadiennes

La première dépense à prévoir pour un séjour dans les rocheuses est le prix d’entrée des parcs. Les parcs nationaux canadiens sont payants mais proposent des réductions jeune, senior et famille/groupe.
Quelques exemples de prix adulte en haute saison :

  • Prix d’entrée du Parc de waterton : 7.80$ / jour
  • Prix d’entrée du Parc de Banff, Jasper, Yoho : 9.80$ / jour

Astuce pour faire des économies, se procurer la carte annuelle, c’est ce que nous avons fait pour 67,70$ par personne en 2019. Il existe aussi un pass famille à 136,40$ (jusqu’à 7 personnes dans la voiture !).
Vous pouvez acheter la carte dans un parc ou à l’avance en ligne sur le site internet Carte d’entrée Découverte de Parcs Canada

Elle ne coûte pas bien cher sachant qu’elle offre l’entrée illimitée pendant 12 mois dans de nombreux parcs et lieux historiques du Canada.

Faut-il réserver les campings ou arriver sans réservation dans les parcs de l’ouest canadien ?

Réponse assez classique, tout dépend. Premièrement il y a deux sortes de camping, ceux en avant-pays (frontcountry) et ceux en arrière-pays (backcountry). Deuxièmement tout dépend du type de parc et de chaque parc.

Différence entre camping d’avant-pays(frontcountry) ou d’arrière-pays (backcountry) ?

table en bois a Floe Lake

Les campings payants sont plus ou moins équipés. A Floe Lake il y a des tables en bois mais attention aux invités surprises.

Les sites « frontcountry », d’avant pays, sont accessibles par la route. Pratique lorsque vous souhaitez rester dormir près des villages, comme à Banff ou à Jasper. C’est en général bien équipé et surveillé. Vous y trouverez souvent (mais pas toujours!) des douches, des toilettes, parfois même une zone pour cuisiner à l’abri.

Vous pouvez réserver à l’avance mais aussi arriver le jour même grâce à des places de type « premier arrivé, premier servi ». Une solution moins fiable mais envisageable si vous voulez plus de liberté et ne savez pas encore vos dates / parcours.
Bien sûr dans les petites villes touristiques vous trouverez aussi des auberges et hôtels mais là il faut mieux réserver. Pendant les grandes vacances les logements les moins chers partent vite ! De même pour les quelques appartements en AirBnB.

Si vous voulez savoir combien tout ça va coûter, compter environ 10$ par camping et par personne en backcountry, plutôt entre 15$ et 40$ en frontcounty.

Les sites « backcountry », d’arrière pays, sont au contraire accessibles à pied seulement. Ils sont faits pour les randonneurs qui veulent s’enfoncer un peu plus dans les parcs et randonner sur plusieurs jours. Dans certains cas, il faut réserver et payer, mais ne vous attendez pas à du luxe, les emplacements où mettre la tente ne sont parfois même pas plats. Il y a souvent peu de places disponibles et les règles de réservation différent selon les parcs.

Sur le Great Divide trail vous serez majoritairement sur des emplacements en arrière pays, sauf lors de vos étapes de ravitaillement, il va donc falloir réserver un certain nombre de nuits.

Camper dans un Parc national, parc provincial ou wilderness ?

kananaskis

Pour le camping sauvage c’est assez rustique mais quelques troncs d’arbres sont parfois disposés autour d’un foyer

Pour les parcs nationaux, dans la plupart des endroits, il est interdit de camper / bivouaquer hors des sites désignés, les fameux sites « backcountry ». Dans certains cas le bivouac (camping sauvage ou random camping) est autorisé (par exemple dans les zones alpines où vont les grimpeurs à Jasper) mais nécessite tout de même la demande d’un permis.

Conséquence, les campings sur les treks les plus populaires, comme les sentiers Rockwall, Brazeau ou Skyline, sont rapidement pleins. Si vous n’avez rien planifié, allez au centre des visiteurs des parcs et demandez aux gardes forestiers (les « rangers ») quelles sont les sites disponibles pour les jours qui viennent. 

Pour les parcs régionaux et autre zones sauvages, il n’y a pas de règles. Certains sites demandent des réservations, d’autres peuvent se payer sur place, et d’autres sont gratuits. Il faut se renseigner pour chaque parc. On vous en liste quelques-uns juste au dessous.

Quand réserver les campings des parcs nationaux et provinciaux des rocheuses canadiennes

planification calendrier

Voici la liste des dates d’ouverture des réservations pour les parcs traversés par le sentier du « Great Divide Trail ». 

Pour le bivouac dans les chemins où il n’y a pas de camping aménagé, pas d’urgence ! Il n’y a pas besoin de réserver mais il faudra demander un permis de backcountry. Contacter directement le parc correspondant.

  • 4 mois avant : Mont Assiniboine, réservation nécessaire pour les emplacements Magog Lake, Og Lake et pour les cabanes Naiset huts. Les autres zones du parc ne se réservent pas. https://discovercamping.ca/MountAssiniboine
  • 3 mois avant : Parc national de Waterton, pour l’arrière-pays par téléphone (403-859-5133 ) email (waterton.info@pc.gc.ca ) ou sur place. Possible de réserver en ligne pour les campings accessibles en voiture sur https://reservation.pc.gc.ca
  • 3 mois avant : Peter Lougheed PP, sur le site de https://reserve.albertaparks.ca/

    Pour les autres parcs du GDT
    , soit le camping est gratuit, soit il est payant mais il n’est pas nécessaire de réserver. Certains campings permettent de s’enregistrer et de payer soi même sur place comme Lynx creek ou Elk Lake. Il est parfois possible de laisser ses coordonnées bancaires mais il est mieux de prévoir de la monnaie.

Comment réserver en ligne les campings des parcs nationaux de l’ouest canadien

site du canada de reservation

Bonne nouvelle, un seul site internet est utilisé pour la réservation des parcs nationaux les plus demandés (dont Banff, Jasper, Yoho et Kootenay dans les rocheuses) ! https://reservation.pc.gc.ca

Conseil budget : A savoir, vous devez payer chaque nuit, plus des frais à chaque réservation(11,70 dollars par réservation). Pour réduire la note il faut donc essayer de faire une seule grosse réservation comportant plusieurs jours au lieu de réserver indépendamment chaque emplacement.
Cependant en appelant les parcs vous pourrez vous faire rembourser les frais de réservation en double. 

Pour réserver sur le site, j’aime bien l’affichage sous forme de carte (cf image), mais vous pouvez aussi choisir d’afficher sous forme de liste ou le calendrier des disponibilités.
Commencez par choisir entre avant-pays ou arrière-pays, puis choisissez le premier parc de votre parcours, le « point de départ » où vous allez commencer la randonnée, puis rajoutez les campements un par un pour chaque date.
Dans le cas où le chemin de rando sort puis entre à nouveau dans le parc plus loin, il est parfois possible de sélectionner un emplacement appelé « hors parc » ou du nom de la zone où vous sortez temporairement.
Pour le « point de départ », vous pouvez choisir ce que vous voulez tant que c’est logique, comme expliqué ci-dessous.

Pour que ça rentre dans une seule réservation il faut :

  • Que les jours se suivent 
  • Que le site estime la distance entre le point de départ choisi et le premier site de camping raisonnable. En effet, à partir d’un certain nombre de kilomètres le parcours est considéré comme « non faisable en une journée », on vous affichera « Le parcours que vous avez choisi ne peut être effectué pendant les heures de clarté. »
  • Que le site estime la distance entre deux campings qui se suivent raisonnable.

Conseil pour réserver les campings sur le Great Divide Trail

tekarra sur la skyline

Sur la Skyline le camping de Tekarra dans la vallée est sûrement le plus populaire

 
Pour le Great Divide Trail, vous allez devoir enchaîner plusieurs campings d’arrière-pays pour dormir, et faire en sorte d’arriver à tout réserver. Bon courage !

La technique est de bien préparer son itinéraire à l’avance pour ne pas perdre du temps au moment de la réservation (et ne pas voir la précieuse place vous passer sous le nez), mais aussi les réserver dans l’ordre et d’un coup (pour éviter de payer trop de frais). Gardez aussi sous les yeux la liste des campings et la carte pour pouvoir ajuster l’itinéraire selon les disponibilités : Un peu moins de kilomètres de marche sur une journée, un peu plus un autre, une plus longue pause en ville, commencer deux jours plus tôt… C’est compliqué mais on y arrive. 

Pour les parcs Yoho / Banff / Kootenay / Jasper, je vous conseille de créer un compte à l’avance sur la plate-forme internet (créer une clé GC).

Vous pourrez réserver en un minimum de deux réservations :

  • Une seule réservation entre Height of the rockies et Field en passant par Banff, le parc du mont Assiniboine (choisir « hors du parc » pour indiquer des étapes dans ce parc provincial), le parc de Kootenay et le parc Yoho.
  • Une seule réservation pour le parc de Jasper. Attention pour Jasper les noms des campings ne sont pas affichés tout de suite sur le site, il faut d’abord sélectionner le sentier. Sur le tracé du GDT il s’agit des sentiers « brazeau », puis de la zone « col maligne », et enfin la « skyline »

Les campings les plus prisés sont: Four Point (sur sentier « brazeau »), et tous les camping de la skyline, en particulier ceux les plus au centre du sentier, comme Tekarra.
Il vous reste maintenant à réserver vos étapes dans les parcs provinciaux si ce n’est pas déjà fait !

Impossible de réserver, comment faire si il n’y a plus de place au camping ?

lac magog

Le lac Magog est souvent plein mais on peut parfois compter sur les annulations de dernières minutes

« Je n’ai pas envie de réserver que se passera t’il si je ne trouve pas de place en arrivant ? »
« Holy shit, 30 mins après l’ouverture des réservations, soit 6 mois à l’avance, tout est plein !? »

Voici quelques idées pour vous en sortir.

Si vous avez une voiture vous avez l’avantage de la mobilité, il sera facile de trouver un autre camping de frontcountry. Pour l’arrière pays, ok, votre randonnée de plusieurs jours tombe à l’eau, mais vous pouvez profiter d’avoir une voiture pour découvrir d’autres coins des rocheuses en faisant des randonnées à la journée ou un trek hors des sentiers battus.

Vous voyagez en vélo? Pire, à pied? Profitez des quelques emplacements  « walk-in », « premier arrivé premier servi » en arrivant tôt. Enfin, envisagez l’auto-stop pour rejoindre un autre camping. 
Pour le camping en arrière-pays, si la randonnée de plusieurs jours que vous souhaitez faire n’est pas disponible, je vous conseille pour rester serein de changer tout de suite vos plans, soyez flexible (les dates, mais même le lieu) ! 
Si vous êtes têtus, scrutez les désistements, mais prévoyez un plan B en sélectionnant par exemple une base à partir de laquelle vous pourrez faire des randonnées à la journée.

Vous préparez le Great Divide Trail? Pas le choix il va falloir réserver et s’y prendre à l’avance. Mais même comme ça il se peut que vous n’arriviez pas à tout réserver. Lisez notre expérience ci dessous.

Arriver sans réservation ou réserver au dernier moment : notre expérience sur le GDT

Les tentes a Waterton

Le camping de Waterton en Alberta est bien rempli

Nous avons fait le Great Divide Trail et pourtant nous n’avions pas pu tout réserver à l’avance. Comment avons-nous fait ?

  • Waterton Townville : Oups c’est la Fête nationale, tout est complet ! Nous sommes allés au « visitor center » expliquer notre problème (en insistant sur le fait que nous étions à pied), et ils nous ont trouvé une place dans la partie « walk-in, place d’urgence » du camping de la ville. Bon le fait qu’ils croient qu’on ne parle pas anglais a peut-être aidé (mais on n’a pas fait exprès!)
    Entre temps on nous avait proposé de partager un emplacement. Alors n’hésitez pas à demander à la petite communauté des GDTers, ou pourquoi pas demander à un touriste pour partager sa place.
  • Lac Magog (Assiniboine): Impossible de réserver, il n’y a pas de dispo de la semaine. J’ai donc prévu deux solutions de rechange à choisir selon l’humeur, Porcupine ou Mitchell Meadows, deux campings gratuits à proximité ne nécessitant pas de réservation. Il faut « juste » prévoir quelques kilomètres de marche en plus. Mais finalement nous avons eu la chance d’un désistement une semaine avant !
  • Floe Lake (Kootenay): Cette fois aucune annulation et aucune alternative aux alentours.
    Alors comme on n’allait pas tout annuler pour 1 camping sur 2 mois, on y est allé quand même. On a attendu la fin de journée que tous les campeurs officiels soient arrivés et espéré qu’il reste une place de libre. Et si il y en avait pas eu, on aurait planté la tente où on peut. Bien sûr c’est l’option pas très légale de la dernière chance.
  • Le sentier de la skyline (Jasper): J’ai seulement pu réserver Little Shovel en début de sentier. Ce qui n’est pas grave car en se levant tôt c’est tout à fait possible de faire la randonnée jusqu’à jasper en une journée. Sauf que j’ai été malade et qu’on a donc dû s’arrêter avant à un camping pas réservé, « Signal ». Tant pis, les imprévus ça arrive aussi.
  • Lac Berg (Robson): On s’y prenant en février c’était déjà bien trop tard. Tant pis on n’y a pas dormi et avons traversé le parc en une journée sans problème.

Bon voyage et bon courage pour la logistique !

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)