Great Divide Trail, un « Défi et des pas »

« Un défi et des pas » c’est notre challenge de l’été. Une randonnée de plus de 1100 kilomètres!
C’est le parcours intégral d’un sentier de randonnée de longue distance, ce qu’on appelle chez nos amis anglophones faire du « Thru-hiking ».
Pour ce challenge physique, mental et logistique nous avons décidé de tenter l’aventure du côté du Canada. Nous avons choisi « The Great Divide Trail », chemin qui traverse les rocheuses en naviguant entre l’Alberta et la Colombie Britannique. On vous explique pourquoi plus bas.

Au programme: Plus de 2 mois de marche dans la nature sauvage canadienne!

Qu’est ce que le Great Divide Trail, dans les rocheuses canadiennes?

parc grand teton

C’est comme ça qu’on prend gout à la randonnée! Fleurs et montagnes dans e Parc de Grand Teton, USA

Contrairement au plus célèbre PCT (Pacific Crest Trail) aux États-Unis, la star du film « Wild » avec Reese Witherspoon, le Great Divide Trail, GDT pour les intimes, n’est pas officiellement reconnu.

Le projet de création d’un tel chemin date de 1970 et utilise plusieurs réseaux de chemins de randonnée mis bout à bout pour essayer de construire un sentier, de la frontière du Canada/USA jusqu’au parc de Kakwa.  Depuis son lancement, le projet a avancé, reculé, puis est à nouveau en plein essor grâce aux volontaires de l’association du Great Divide Trail. L’association continue à maintenir le GDT, à le protéger et à en faire la promotion dans l’espoir de le voir enfin être officialisé.

Cette spécificité rend ce chemin particulièrement difficile, mais aussi unique, car il garde son caractère sauvage et est encore peu parcouru.

La difficulté de marcher sur le Great Divide Trail

La difficulté du chemin se caractérise par :

  • Le fait d’avoir une logistique assez compliquée (on traverse 5 parc nationaux, 11 parcs provinciaux, et encore plusieurs autres zones naturelles)
  • Certains passages peu aménagés / nettoyés (sentier envahi par la végétation, troncs d’arbres effondrés, sentier peu marqué, manque de ponts pour traverser les rivières etc)
  • Plusieurs passages pas du tout aménagés, on est alors sur du hors sentiers en «cross country »
  • Peu de points de ravitaillement sur le trajet, avec de longues sections, jusqu’à 200 km, dans la nature
  • La nécessite de devoir savoir utiliser les outils de navigation (carte, GPS…), due à tous les points précédents
  • La présence d’animaux sauvages, notamment ours brun et grizzlis
  • Un climat très variable, 4 saisons en une journée

Pourquoi devenir un Thru-hiker et faire une longue randonnée sur le GDT

Mais….. pourquoi?
Vous faites ça… en marchant?

By Brad Vaillencourt – Great Divide Trail Association, CC BY-SA 4.0

Toutes nos précédentes aventures nous ont montré que:

  • nous aimons randonner
  • nous aimons encore plus lorsque la balade est sauvage

Oui on aurait pu se contenter de 4 jours mais qui n’a jamais eu envie de se lancer des défis?

On aurait pu choisir plus classique comme le PCT mais nous voulions essayer de parcourir un chemin de grande randonnée en entier. Et le PCT en entier c’est 6 mois… un peu trop long pour nous.

Et puis il faut l’avouer le fait que le GDT soit peu exploré, son côté sauvage, et le challenge sportif qu’il représente nous à juste complètement séduit.

On a mis la barre haute? Bien trop haute? Peut être, probable. Mais… on a envie de tenter.

Rejoignez nous sur Facebook et Twitter pour suivre les préparatifs… et lancer les paris pour savoir combien de jours on va tenir 😉

 

 

 

 

 

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)