Chiloe, ca vaut le coup ?

Chiloé, un archipel au porte de la Patagonie. On y va ou pas ?

Nous décidons de tenter l’expérience.

Une croisière pour Chiloe

Nous partons de Puerto Chacabuco près de Puerto Aysen à 12h. La traversée jusqu’à Chiloe prend 30h. L’occasion d’une petite croisière.

Infos pratiques
Il y a plusieurs bateaux par semaine partant des ports suivants : puerto Chacabuco, puerto cisnes, Chaiten, Raul Marin Balmaceda. Ils arrivent tous au port de la ville de Quellon.
Sur le chemin le bateau s’arrête aussi sur des toutes petites iles, comme Puerto Aguirre ou Melinka par exemple.
Les horaires peuvent être vérifiés sur le site http://www.navieraustral.cl/.
On peut acheter à manger sur le bateau si besoin (type sandwich).

La première journée est ensoleillée et nous permet de passer du temps à regarder le paysage. Des rivages de collines et forets paraissant infranchissables et infinis.
Il est possible de voir pendant la traversée des dauphins et baleines mais n’avons malheureusement pas cette chance.
Le lendemain, après une nuit à dormir sur les sièges du ferry, c’est dans la brume qu’on finit la traversée. C’est maintenant l’infini de la mer qui me marque. La brume cachant toute terre, même au loin, j’ai l’impression d’être à des milliers de kilomètres de toute cote. Drôle d’impression.
Je me mets quelques instants à la place des navigateurs traversant des océans pendant plusieurs jours, semaines.

Castro

Notre bateau arrive à Quellon vers 18h, nous prenons directement un bus pour Castro.

Peut être est-ce parce que je n’ai jamais était 100 % convaincue par la destination, peut être le fait d’etre accueillie au port de Quellon par les « taxi, taxi! », ou peut être est-ce le ciel nuageux, l’homme bourré dans le bus pour Castro, ou encore la gérante désagréable de notre premier logement…
Mais ma première impression en arrivant à Chiloe n’est pas très positive. 

Est ce que ça va s’améliorer après une journée à Castro?

On nous avait présenté Castro, comme une petite ville charmante.
Avons nous raté quelque chose ? N’avons nous pas rencontré les bonnes personnes ? Est ce que c’est parce qu’on est dimanche?
Nous n’y voyons qu’une petite ville quelconque. Ça sent le bitume, les voitures roulent à fond, les quelques personnes croisées ne sont pas très avenantes. 

Alors oui les maisons en bois colorées sont « sympas ». Mais des maisons en bois, après des semaines en Patagonie, ce n’est pas nos premières. Et dans les villages en Patagonie c’était plus joli que dans une ville entre une grosse station d’essence et un supermarché.
Des maisons sur pilotis, on aime bien, ca nous rappelle un peu les Philippines, Coron et Linapacan surtout, mais en 10 fois moins beau ici.
Et en plus dans la réalité, il n’y en a pas tellement, c’est juste quelques coins.
Peut-être si on avait eu du soleil… peut-être. Souvent une ville sous le soleil se transforme totalement.
Betina, que nous avons retrouvée sur le bateau, n’est pas non plus complètement convaincue, malgré sa visite sur l’ile de Quinchao. Elle repart demain vers le nord.

Nous visitons tout de même deux églises du coin, à l’architecture originale.
Plusieurs églises de Chiloé ont été inscrites au patrimoine de l’humanite par l’UNESCO.

Bonne auberge à Ancud

Nous arrivons à Ancud sous le soleil. Sans être exceptionnelle, cette ville nous fait finalement meilleur effet que Castro. A cause du soleil ? A cause de notre auberge, beaucoup plus agréable que la précédente ?

Bonne auberge à Ancud:
Hospedaje Su casa, Los Alerces 841.
10000 pesos par personne avec le petit déjeuner ou 8000 sans.
Possibilité d’utiliser la cuisine.
Nous a été recommandé par un couple de voyageurs, mais apparemment aussi dans le routard

Nous goûtons tout de même à la cuisine locale et visitons rapidement quelques « attractions » du coin : la plage Arena Gruesa et les fortifications San Antonio.

La cote ouest de Chiloe

Nous partons à Chepu pour découvrir une partie plus sauvage de Chiloe.
Ca y est, l’ile révèle sa beauté!

 

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez le blog? Faites passer le mot :)