Visiter les temples de Nubie: Philae, Kalabsha, Abu Simbel

Je vous parle aujourd’hui du pays magique de la Nubie Égyptienne, de son immense barrage quelque peu contesté, de ses villages perdus, de ses temples engloutis

Je vous parle de magnifiques sites archéologiques : Philae, Kalabsha, Abu Simbel..
Et bien sur, je vous donne les informations pratiques pour savoir comment aller les visiter.

Sommaire:

1. La basse Nubie, aurait t’on créé une nouvelle Atlantide?
2. L’immense opération de sauvetage des sites archéologiques du lac Nasser
3. Que voir et comment aller visiter le temple de Philae
    3.1 Que voir à Philae
    3.2 Comment aller à Philae en bus ou en taxi
4. Que voir à Kalabsha et comment aller visiter le temple
    4.1 Le temple de Mandoulis
    
4.2 Le temple de Qertassi
    
4.3 Le temple de Ramsès II, Gerf Hussein
    
4.4 Le temple de Beit el Ouadi
5. Que voir à Abu Simbel et comment aller visiter le temple
    5.1 Que voir au temple d’Abu Simbel
    5.2 Comment aller à Abu Simbel: bus public, avion etc
6. Visiter les autres temples du lac Nasser
4. Laissez un commentaire

La basse Nubie, aurait t’on créé une nouvelle Atlantide?

Il était une fois la Nubie.
Bon commençons par un peu d’histoire et de géographie rapide.

Tout au sud de l’Egypte, la Nubie : 

carte nubie monument unesco

Carte publiée dans le courrier de l’unesco, février 1960

-3000BC, c’est l’histoire d’une région qui se coupe, se réunifie, crée des royaumes, se fait envahir, construit des pyramides, devient chrétienne, musulmane, se bat, vend de l’or… En plusieurs  miliers d·années d’histoire il y a le temps de se passer beaucoup trop de choses.

Avance rapide nous arrivons en 2018 où la Nubie est définie comme une région du nord du Soudan et du sud de l’Égypte, longeant le Nil.

En Egypte, les nubiens sont plus foncés de peau que le reste des égyptiens, ils ont leur langue (bien que plus beaucoup parlée), leur musique et sont fiers de leur région et de leur histoire.

La Nubie, région du sud de l’Egypte et du nord du Sudan, disparait en partie sous les eaux du lac Nasser.

Mais le drame de la Nubie c’est sa « disparation ». Non pas de bombe atomique mais un barrage. La partie égyptienne de cette région n’est plus ce qu’elle était.
En effet en 1960 est créé un immense barrage sur le Nil, Sadd el-Ali, le haut barrage d’Assouan,  sensé soutenir l’augmentation de la population en produisant plus d’électricité et permettant une meilleure irrigation des terres agricoles. 
Prouesse technique assurément, réussite économique pour certains, catastrophe écologique et sociale pour d’autres… le bilan est mitigé.

L’immense opération de sauvetage des sites archéologiques du lac Nasser

haut barrage d'Assouan

De l’île de Kalabsha, vue sur le haut barrage d’Assouan et la tour à l’amitié entre l’Egypte et la Russie.

1960, un grand lac artificiel va bientôt inonder une partie de la Nubie, des dizaines de milliers de personnes déplacées, les villages immergés, ainsi que tous les témoignages de l’histoire passée de l’Egypte et de la Nubie: forteresses, carrières, nécropoles, chapelles et magnifiques temples Égyptiens détruits par les eaux…

A cette époque certains temples de la Nubie sont déjà en partie submergés plusieurs mois de l’année a cause de la retenue des eaux de l’ancien barrage d’Assouan, construit par les anglais en 1902. La peinture est partie, les constructions les plus fragiles ont été détruites. La construction du nouveau barrage ferait disparaître ces temples a jamais.

Appelé à la rescousse par l’Egypte et le Soudan, l’Unesco fait un appel mondial à contribution technique et financière et ouvre la campagne internationale pour la sauvegarde des monuments de Nubie. De nombreux chantiers de fouilles sont ouverts sur les lieux encore inexplorés avant qu’ils ne deviennent inaccessibles et la plupart des temples sont déplacés, pierre par pierre, opération colossale pour les mettre à l’abri des eaux.

Cette campagne durera 20 ans. Voici deux liens vers des articles très intéressants de l’Unesco:

Février 1960, Courrier de l’Unesco, numéro spécial lancement de la campagne international
Décembre 1964, Courrier de l’Unesco, sur les sauvetages des monuments de la Nubie

Allons visiter ces temples rescapés…

Que voir et Comment aller visiter le temple de Philae

Que voir à Philae

Temple de Philae

Esplanade et entrée du temple d’Isis

 

L’ile de Philae, se vit progressivement couverte de temples et monuments: comme un mammisi, une chapelle d’Hathor, deux nilomètres, un temple d’Horus, le kiosque de Trajan, un temple d’Auguste et bien sur le plus important, le temple d’Isis.

Philae s’imposa à l’époque ptolémaïque  comme un centre religieux très important d’Egypte, des pèlerins venant de toutes directions pour y vénérer Isis: des égyptiens mais aussi des grecs, des gaulois, des espagnols, des perses… Alors que le défilé se faisait en musique, chaque visiteur déposait son offrande à la déesse Isis, de l’or, des bijoux, des esclaves…

Le temple d’Isis sera un des derniers bastions de la religion égyptienne et ce n’est qu’en 540 de notre ère, que l’empereur byzantin Justinien fera fermer le temple et arrêter les prêtres. Le temple fut ensuite transformé en église et restera en activité jusqu’au XIII siècle.

Au 19eme on y voyait encore les restes des couleurs vives du temple, et on trouvait encore sur l’ile les ruines d’une ville antique. Malheureusement, les pieds dans l’eau 9 mois dans l’année depuis la construction du premier barrage, les couleurs sont parties et il n’y a maintenant plus trace de la ville antique.

Bien qu’on parle encore du temple de Philae, le temple d’Isis ainsi que les autres constructions se trouvent maintenant sur l’ile d’Agilkia, près de l’ancien barrage d’Assouan. Il fut déplacé en 1974 lors de la campagne de sauvetage des monuments de Nubie.
Facile à visiter à partir d’Assouan il s’agit d’un immanquable de la région, près de l’ancien barrage d’Assouan.

Relief représentant des offrandes a Isis

Représentation d’offrande a la déesse Isis, dans le temple de Philae

Comment aller à Philae en bus ou en taxi

Pour vous rendre à Philae en bus, vous pouvez prendre un microbus qui va vers le sud sur la corniche pour rejoindre le village de Shellal, demander au chauffeur, environ 1 egp. Il vous faudra par contre rajouter un peu de marche pour rejoindre ensuite l’embarcadère, mais vous pouvez aussi enchaîner avec un taxi.

Une autre solution plus souvent choisi par les visiteurs et de s’y rendre en taxi depuis Assouan.
Il est possible de louer le taxi à la demi journée/journée. Pour la visite de Philae, le taxi coûte normalement 120-150 egp. Mais ce ne sera surement pas le premier prix qu’on vous proposera.

Dernière solution, celle que j’ai choisie, s’arreter sur le trajet du retour d’Abu Simbel, faisable en tour organisé ou en prenant le bus public.

A l’embarcadère on achète le billet pour le site, passe le contrôle, puis tous les bateaux sont là bien organisés, vous attendant. Le prix est affiché à l’entrée 120 egp pour le bateau en entier (donc à partager si vous êtes plusieurs, comprenant l’aller et le retour). Les arnaques sont fréquentes sur le site.

Que voir à Kalabsha et comment aller visiter le temple

temple kalabsha

Vue sur le temple de Mandoulis

En allant plus au sud on atteint un deuxième site, la nouvelle Kalabsha. C’est le deuxième site le plus près d’Assouan et encore une fois il se trouve sur une île.

L’ile regroupe plusieurs monuments sauvés des eaux.

Le temple de Kalabsha ou de Mandoulis

Le temple principal, le plus imposant, est le temple de Mandoulis, une divinité solaire de Basse Nubie.

Le temple de Mandoulis, dont les fondations remontent au règne d’Amenhotep II, a été édifié sous le règne de l’empereur Auguste sur une structure érigée sous Ptolémée IX. Il ne fut en réalité jamais fini. 

Le kiosque de Kertassi

hathor, kiosaue kertassi

Les têtes d’Hathor du kiosque de Kertassi. Derrière, le grand temple de Kalabsha.

Ce kiosque est constitué de plusieurs colonnes dont les têtes représentent la déesse Hathor : visage humain, perruque et oreilles d’une vache.
Déesse de la beauté, de l’amour, de  la fécondité et de la Vie, symbolisée par la Vache, du lait de laquelle Ramsès II enfant se nourrissait.

Associé à Isis, on pense que ce lieu pouvait être une station pour les barques sacrées lors des processions.

Le temple de Ramsès II, Gerf Hussein

Gerf Hussein, visiter kalabsha

Le temple de Gerf Hussein, statue de Ramses. Derriere, le grand temple de Kalabsha

Le temple de Gerf Hussein, nommé par les anciens égyptiens temple de Ptah, a été construit sous le règne de Ramses II. Ce temple, avait l’air magnifique, à l’origine composé de pièces creusées dans la roche comme a Abu Simbel, et d’une cour extérieure avec une allée de sphinx. 
Seulement une petite partie du temple a pu être sauvée et déplacée sur le site de Kalabsha. Le reste est désormais au fond des eaux de lac Nasser.

Une reconstitution d’étudiants que je trouve vraiment sympa pour se donner une idée:

Le temple de Beit el Ouali (Wali)

 Beit el Wali visiter kalabsha

A l’intérieur du temple Beit el Wali, peinture d’offrandes, statues d’Horus, Ramses et Isis

Le temple de Beit el Wali, signifiant la maison du saint, est le plus éloigné, et il faut suivre un chemin aménagé pour l’atteindre.
Plus ancien, il s’agit d’un temple de l’Egypte antique dédié au dieu Amon construit au début du règne du pharaon Ramses II.

Dans la cour extérieure, les deux parois latérales représentent des scènes de batailles : Ramsès II contre les nubiens d’un côté, de l’autre des batailles contre les libyens et les syriens. A l’époque chrétienne le vestibule fut transformé et recouvert de voûtes pour devenir une église.
A l’intérieur sont représentées des scènes d’offrandes sur des parois encore bien colorées.

Retrouvez tous les détails archéologiques de ce site dans un document de l’université de Chicago.

Rejoindre Kalabsha par soi même, en bus ou en taxi

Pour rejoindre le site de Kalabsha à partir d’Assouan, vous pouvez prendre un bus à 2 egp jusqu’au village de Sahari. Ca vous laisse à environ 2km du site où trouver les bateaux.
Vous pouvez aussi passer par l’autre cote, la rive est, mais il vous faudra alors traverser le barrage (qui se visite). Par contre je crois que dans ce sens il y a un changement de bus. Demandez le barrage, El-Sad El-Aly.

Sinon le plus simple et de prendre un taxi à la journée/demi-journée. Si vous allez visiter Philae en taxi, il suffit de payer une rallonge pour qu’il vous emmène aussi à Kalabsha (environ 50egp de plus).

Le plus compliqué est en réalité de trouver un bateau car ce n’est pas organisé comme pour Philae. Pas de restaurants, boutiques de souvenirs, juste une berge avec des bateaux, aucun panneau, le billet se prend ici sur l’ile.
Le prix normal est 120egp (pour le bateau en entier aller-retour).
Arrivée seule, on m’a proposé 150 au premier port, 250 au deuxième… heureusement j’ai rencontré une touriste et son guide avec qui j’ai pu partager le bateau au bon prix. J’ai pu en plus rentrer avec eux à Assouan.
Le site n’était pas vide mais tout de même très tranquille pour une visite en matinée.

Que voir à Abu Simbel et comment aller visiter le temple 

Que voir au temple d’Abu Simbel

abu simbel, statue de ramses colonnes

Intérieur du temple d’Abu Simbel, première salle avec les colonnes du pharaon

Abu Simbel est surement un des sites les plus connus d’Egypte. Mis sous les projecteurs au moment de la grande opération de l’Unesco et par son monumental sauvetage, il avait pourtant disparu des radars pendant fort longtemps. 

C’est en 1813 que le grand temple d’Abu Simbel, datant de l’Egypte antique fut redécouvert par un Européen, Burckhardt, un explorateur suisse qui a aussi découvert le site de Petra en Jordanie. A cette époque, le temple principal d’Abu Simbel, le temple de Ramses II était presque totalement recouvert par le sable.

Quelle surprise alors pour cet explorateur venu étudier le plus petit temple d’Abu Simbel, le temple de Nefertiti, de découvrir quatre têtes immenses sortir du sable à quelques pas seulement du petit temple. Quelques années plus tard, c’est un italien cette fois, Giovannu Belzoni, qui part à la rencontre du grand temple et y déblaie le sable pour donner accès à la porte. Encore plus tard ce seront les statues qui seront libérées, hautes de 20 m de haut et sculptées dans la falaise de gré.
A l’intérieur de la montagne a été creusée une grande salle, soutenue par 8 piliers de 10m de haut, deux rangées qui représentent Osiris sous les traits de Ramses II. Le mythe de Ibsamboul est né. Avouez qu’il y a quelques chose de romantique à tout ça, surtout quand on sait que les deux temples représentent le pharaon Ramses II et sa femme Nefertiti.

Relief sur les murs temple de ramses

Reliefs sur les murs, a l’intérieur du grand temple d’Abu Simbel

Les égyptologues pensent que le grand temple à été dédié par le pharaon au dieu Re-harakhte, le dieu soleil de heliopolis, Amnu-re le grand dieu de Thebes, Ptah le dieu créateur de Memphis, et est un hommage à lui même.
Le deuxième temple, plus petit, a été créé pour la déesse Hathor et la femme de Ramses, Nefertiti.

Les temples d’Abou Simbel ont été reconstitués in situ, mais à 60 mètres au-dessus de leur site originel.

Comment aller à Abu Simbel: bus public, avion etc

Abu Simbel se trouve a 280km au sud d’Aswan, et entre les deux il n’y a que le lac Nasser et le desert. Abu Simbel se merite. Voici quelques solutions pour s’y rendre:

  • Tout simplement demander à son hôtel d’organiser le voyage ou passer par une des agences de voyage à Aswan. Etant donné que c’est un des lieux emblématique de la région, vous trouverez facilement. Le tour classique part très tôt le matin (vers 4h) et revient dans la même journée. Il peux comprendre d’autres arrêts comme le grand barrage ou l’obélisque inachevé. Il est aussi possible de partir plus tard vers 7h et de dormir sur place pour assister au spectacle de son et lumière. Le trajet se fait en général par minibus. Il n’y a plus de convoie militaire entre Aswan et Abu Simbel. 
  • Prendre un tour privé avec chauffeur et voiture, pour plus de confort mais aussi un budget plus élevé. 
  • Prendre un bus local. Il y a un bus vers 8h et 17h, pour un retour a 6h et 13h. Bien sur pensez à vérifier les horaires une fois sur place. Il semble qu’ils acceptent un nombre limité d’étrangers dans les bus. Voyageant seule je n’ai pas pu vérifier cette information et n’ai eu aucun problème pour prendre un ticket. J’ai par contre du payer légèrement plus cher que les locaux, 50egp l’aller. La clim est « aléatoire ».
    Il semble que vous pouvez aussi prendre le minibus cité plus haut directement à la gare au même prix mais je n’ai pas vérifié.

    Temple de Nefertiti a Abu Simbel

    Extérieur du petit temple de Nefertiti à Abu Simbel

  • Microbus, taxi partagé. Il peut aussi y avoir des microbus retournant a Aswan. Cependant il n’y  a pas d’horaires, ceux ci partent lorsqu’ils sont pleins. 
  • Abu Simbel par avion. Et oui il y a même un aéroport et des vols partants d’Aswan pour vous y rendre. Plutôt pratique et imbattable niveau confort.
  • Partir en croisière sur le lac Nasser, 5 jours et 4 nuits, ce qui vous permettra aussi de découvrir les autres temples de Nubie égyptienne.Si vous avez des informations plus précises/récentes sur comment aller a Abu Simbel, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Visiter les autres temples du lac Nasser

D’autres monuments sauvés lors de la campagne de l’Unesco  sont :
1. les temples de Dakka, de Maharraqa et de Ouadi es-Séboua, près de l’ancien site d’Amada ;
2. les temples d’Amada et de Derr et la tombe de Pennout à Aniba, près de l’ancien site d’Amada ;
3. les temples d’Akcha, de Bouhen, de Semna-Est et de Semna-Ouest, à Khartoum, dans le jardin du Musée national des antiquités.
Quatre temples ont en outre été offerts par l’Égypte en témoignage de reconnaissance: Débod à l’Espagne, Dendour aux États-Unis, Ellesiya à l’Italie, et Taffa aux Pays-Bas.

Vous pouvez visiter une partie des temples se trouvant maintenant relocalisés autour du lac Nasser en participant à une croisière à partir d’Assouan.

Alors motivé pour aller visiter les temples de Nubie?

 

 

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)