Voyager en Iran, y aller ou pas?

Voyager en Iran pour ou contre?

Voici quelques questions/réponses pour vous aider à vous décider et à vous en sortir si vous décider d’y aller.
Je parle bien sur ici d’un voyage indépendant. En partant avec un tour opérateur les choses deviennent plus simples. Ça vous permettra aussi d’avoir quelques informations pratiques si jamais vous vous lancez dans l’aventure.

Sommaire
1. Est-il dangereux de voyager en Iran?
2. Pourquoi aller en Iran?
3. Pourquoi ne pas aller en Iran?
4. Retirer de l’argent en Iran?
5. Comment s’habiller en Iran?
6. Comment se loger en Iran?
7. Faut-il un Visa pour aller en Iran?
8. Littérature conseillée sur l’Iran

Est-il dangereux de voyager en Iran?

La première questions qu’on se pose c’est: peut-on réellement voyager en Iran? Est-il dangereux de voyager en Iran?

Ma réponse serait, en tout cas pour la période où j’y étais: « si vous devez choisir une raison pour ne pas y aller ne choisissez pas celle là ».

En effet beaucoup de gens imaginent l’Iran comme un pays en guerre, rempli d’une population haineuse prête à tout faire exploser. Et pourtant non l’Iran n’est pas à feu et à sang, et on peu très bien se balader dans des rues paisibles sans rencontrer de problèmes.
D’un autre côté vu les peines qu’ils risquent s’ils font une connerie, je comprends que ça fait se tenir à carreau…

carteiran

Carte de la sécurité en Iran

Carte par le site du gouvernement français.
www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

Niveau politique les tensions sont surtout avec les USA, mais les jeunes bravent facilement les interdits pour louer les vidéos de films américains et écouter MTV.

Et finalement les ennemis ici c’est plutôt l’Irak, qui a fait la guerre au pays pendant des années, et l’Afghanistan, qui leur envoient des réfugiés.

On évitera quand même la région du Balouchistan zone de transit de la drogue.
Quelques conseils en plus:

  • attention en traversant, la circulation dans les villes, c’est hautement le bordel.
  • ne prenez pas n’importe quoi en photo, on évite donc la prison en s’interdisant certaines photos, de type les militaires, monuments d’états, zones nucléaires etc…

Pourquoi aller en Iran?

jyvais

  • parce que c’est beau,
  • pour les paysages variés et les mosquées bleues,
  • pour un dépaysement garanti et une ambiance unique,
  • pour se faire une image différente du pays,
  • pour son histoire millénaire et les sites perses. Persepolis quand même!
  • pour profiter du fait que les gens sont encore contents de voir un touriste, cela n’étant pas si souvent
  • parce que finalement on a bien moins peur en Iran qu’en Amérique latine.

…. etc etc à vous de choisir

Pourquoi ne pas aller en Iran?

oupas

Maintenant mon bémol. Beaucoup de voyageurs parlent seulement du positif et des gens fabuleux qu’ils ont rencontrés, alors je contrebalance.

Vous l’avez bien compris la raison ne sera pas un problème de sécurité.

Ma première raison serait « Pour le boycott ». En effet niveau droit de l’homme et surtout… droit de la femme, autant dire que l’Iran n’est pas au top. Une femme est quand même considérée comme valant deux fois moins qu’un homme! Son témoignage ne vaut donc pas grand chose devant un juge en cas de problème. Elles n’ont pas le droit de chanter(trop sensuel), de voyager sans un accord du père ou du mari etc etc etc
La démocratie ce n’est pas trop leur truc non plus dans le pays.

Renseignez vous bien sur les règles et coutumes avant de partir.

Tout ça ne donne pas trop envie de donner de l’argent au gouvernement. Pensez que le moindre petit site touristique est payant alors un conseil, sélectionnez, ils n’en valent pas tous la peine.

Problèmes moindres,  mais qui peuvent en arrêter plus d’un, sont les difficultés du voyage.
Pour d’autre c’est l’aventure et ce sera un argument de plus pour venir en Iran!

Qu’elles sont les difficultés d’un voyage en Iran?

Premièrement les règles strictes musulmanes dont les contraintes vestimentaires.

Il ne sera pas facile de trouver votre petit verre de bière et un peu de saucisson pour aller avec. Bien que certains jeunes du coin savent très bien s’en procurer. De l’alcool pas du saucisson!
Les boites, les bars, la danse… nada.
Sauf à trouver les fêtes underground illégales.

Et pensez bien si vous voyager en couple que tous les endroits ne seront pas mixtes.

Et bien évidemment, la bronzette bikini sur la mer Caspienne, c’est sûrement pas pour cette décennie.
On oublie donc les vacances sex, beach and fiesta c’est pas l’endroit. Mais de toute façon, il y a vraiment des gens qui pensaient faire ça en Iran….?

Deuxièmement la langue. Panneaux incompréhensibles et discussions difficiles.

Troisièmement, l’argent.

Retirer de l’argent en Iran?

Je le répète aussi, pour l’instant, mars 2016, pas de possibilité de retirer de l’argent… même dans les aéroports!

Peu de bureaux de change. Et bien sur impossible de récupérer des Rials avant d’être en Iran. Vous pourrez payer certaines choses en dollars comme les hôtels mais vous aurez quand même besoin de rials.
Si besoin les hôtels de haut standing vous ferons du change, mais à un taux pas très avantageux.

Voir l’article sur notre arrivée à Ispahan.

Néanmoins, le pays s’ouvrant au tourisme, ceci devrait s’améliorer.

Astuce: les iraniens parlent souvent en tomans et non en rials. Il faut alors enlever un zéro au montant, ce qui donne souvent un chiffre en millier. Et là pour vous embrouiller encore un peu ils se peu qu’ils annoncent alors le prix sans dire les milliers.

Comment s’habiller en Iran?

Mais à quoi ressemble les Iraniens? Et nous les touristes on vient comment?

Et bien on s’habille comme eux… donc on a des contraintes.

iraniens

Comment s’habillent les iraniens? Ici des locaux dans les rues d’Ispahan.

Pour les hommes, inégalité oblige, il n’y a pas trop de problème. On remplace le short par un pantalon et le marcel par un tshirt ou une chemise et c’est gagné!
Pour faire plus iranien, venait avec les cheveux gominés et un petit peigne toujours à portée de main. Et oui même dans la rue vous êtes autorisés à vous refaire une beauté.

Pour les femmes c’est plus compliqué. « Hidjab » obligatoire.

Il faut donc commencer par mettre un foulard pour cacher ses cheveux. Adaptez vous, dans certains endroits le foulard est assez strict, dans d’autres, le devant des cheveux est largement visible. Dans ce dernier cas, on y ajoute même: une mèche blonde qui dépasse, des lunettes de soleil,  du maquillage et un nez refait. Oui c’est la mode et une grande partie des Iraniennes citadines (voir iraniens) n’hésitent pas.

Le Hidjab comprend aussi le fait de cacher sa taille et ses fesses. Tshirt en dessous des fesses donc, et manteau aussi s’il fait frais. Mais certaines portent quand même une tenue un peu cintrée.

Alors que d’autres:

darkknight

Lorsqu’on se rend compte que la Djellaba c’est vraiment pas pratique avec du vent

Comment se loger en Iran?

Ça va surement venir, mais pour l’instant ce n’est pas sur booking.com que vous trouverez de quoi réserver.

Le guide du lonely nous a donc été bien utile, au moins pour connaitre le coin des hôtels. Si vous devez les contacter avant, vous trouverez mail ou téléphone.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser le couchsurfing marche très bien. Peu de touristes mais un bon nombre d’iraniens proposant de l’hébergement.

Faut-il un Visa pour aller en Iran?

La réponse est oui, mais celui ci peut se prendre en arrivant, si vous venez avec tous les papiers nécessaires.
Le problème étant de savoir lesquels.

Voir l’article sur notre arrivée

Attention: pour les français, depuis peu si vous allez en Iran vous ne serez plus autorisés à aller aux USA sans avoir demandé un visa avant. Même pour un transit.

Littérature conseillée sur l’Iran

Pour mieux comprendre ce pays complexe et toutes ces contradictions je vous conseille les deux livres suivants:

  • L’iran en 100 questions de Mohammed-reza Djalili et Thierre Kellner
  • Les pintades à Téhéran de Delphine Minoui

 

 

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)