4 options pour obtenir un visa pour la chine

Dans notre « tour du monde » nous avons décidé de nous arrêter un mois en Chine. Oui la Chine qui fait rêver certains mais cauchemarder beaucoup d’autres.
Mais avant d’affronter toutes les étrangetés chinoises il faut encore arriver à rentrer dans le pays !
Et pour les français c’est pas si simple, il faut un visa.

Notre option : visa à Hong Kong via une agence

Pourquoi cette solution ? Car vous verrez plus bas que toutes les autres options ne fonctionnaient pas pour nous.

La solution agence à HK, elle, a déjà fonctionnée en 2012. C’est plus cher, mais c’est le moment de retenter.
Nous n’avons pas pris le temps de comparer plusieurs agences, et avons pris la plus près de chez nous.
Elle se trouve au premier étage de Chungking mansion.
Aucun document n’est demandé à part une photo d’identité sur fond BLANC. Vraiment blanc, si c’est un peu gris à la française c’est pas suffisant. Le reste l’agence s’en charge. Même pas besoin d’avoir un billet d’avion prouvant la sortie du territoire.

On a pas un dossier facile, j’ai pas de boulot et en plus on est allé en Iran.
L’homme de l’agence n’est pas très clair sur ce dernier sujet : « si ils voient le visa d’Iran ça passera pas, enfin on peut tenter, ce qui est sûr c’est que si vous avez un tampon de la Turquie alors là aucune chance, ça passe jamais… ». Au final, on ne sait pas trop quelle est la règle pour l’Iran mais… on a notre visa !

Option 1 – Un visa chinois depuis la France

Et les autres options alors ?
Le plus simple bien sûr est de faire faire son visa dans son pays. En France il suffit de se rendre à l’ambassade de Chine à Paris. Si vous êtes en province et que vous ne voulez/pouvez pas vous déplacer ? Pas de problème il existe même des agences qui peuvent le faire pour vous.

Alors pourquoi nous n’avons pas fait ça ? Car la validité du visa est de seulement 90 jours ! Traduction, vous devez entrer en chine dans les trois mois suivant la demande.
Laisse moi réfléchir, on aura quitte la France depuis 6 mois environ, c’est clair ça ne marche pas.

Option 2 – Un visa chinois depuis la Polynésie française

C’était notre premier plan. Ça tombe bien c’est la France, il y a un consulat et nous y serons juste avant d’aller en Chine.
Le problème c’est qu’il faut le prendre à Papeete, que le consulat et ouvert que deux matinées par semaine et qu’on avait oublié le jeudi de l’ascension (oups). De toute façon des échos qu’on a eus, arriver à rassembler toutes les pièces du dossier c’est pas simple, et on aurait surement été refoulé.

Option 3 – Un visa chinois à Hong Kong via l’ambassade

Ou trouver une autre représentation de la Chine sur le trajet ? Hong Kong.
L’option la plus économique est d’aller directement à l’ambassade avec tous les papiers demandés. Le problème c’est que comme pour Tahiti, ce n’est pas si simple de savoir ce qu’il faut comme document, et que si vous êtes malchanceux vous y retournerez 10 fois avant d’avoir un dossier qui convient. On a 4 jours ouvrés à HK, pas un de plus, pas un jour à perdre. Et nous revenons à l’option agence !

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)