Moorea, retour à la maison

Étant de retour plus tôt à Tahiti nous décidons de retourner quelques jours à Moorea.

C’est agréable de retrouver cette île où nous nous sentons un peu comme chez nous.

Nouveau camping à Moorea

Cette fois nous partons en bateau, avec le ferry Terevau, concurrent du plus célèbre Arameti.
En 35 mins nous avons traversé et partons en direction du camping Nelson car malgré sa mauvaise réputation c’est le seul camping officiel de l’île.
Mais une fois encore, ce ne sera pas là que nous logerons.
Un heureux hasard fait que les personnes nous prenant en stop connaissent un endroit plus près, mois cher, et sûrement plus sympa. Ils se proposent de nous déposer à l’intersection.

Allez, on teste. On suit une allée ne ressemblant pas à grand-chose, nous faisons indiquer la direction par une voisine, rencontrons les chiens hargneux de la maison, passons quand même, et nous retrouvons ainsi, « chez Isa » ! Qui n’est pas là. Mais Fanny, helpx, nous accueille.

L’endroit est atypique.
Une grande maison possédant un jardin occupé par des tentes et des tipis, où vivent en permanence une vingtaine de personnes: Les « residents », ceux qui sont installés pour longtemps et vivent donc en colocation, les « semi-permanents », personnes en stage d’étude ou surtout voyageurs au long court ayant trouvé un boulot pour quelques semaines/mois dans l’île, et les « de passage », comme nous. Ambiance communautaire et un peu ésotérique (yoga, reiki, télépathie avec les baleines…), dans cette maison certes agréable mais un peu trop envahie de moustique. La guerre continue !
Nous arrivons au bon moment pour la soirée pizza où je testerai les bolas et retesterai le holahoop. Il y a des progrès à faire.

Kayak aux Tipaniers

plage tipaniers kayak

Nous profitons de notre retour pour faire quelques activités que nous n’avons pas eu le temps de faire lors de notre premier séjour. Direction le nord ouest de l’île.
Ici se trouve plusieurs hôtels dont « les tipaniers ». On peut accéder à la plage de l’hôtel et y louer bateaux et kayaks à l’heure.

Ceux ci permettent :

  • de rejoindre deux motus(ilots) se trouvant juste en face et présentant de jolies plages pour se poser.
  • d’aller au spot des raies pastenagues et requins

Nous choisissons la deuxième option. L’eau est très claire et il est facile de voir les raies et les requins. Dans l’eau les raies viennent nous frôler, toujours aussi surprenant. Si vous sentez quelque chose de doux vous toucher les jambes, pas de panique, c’est juste une raie ayant trop la flemme de faire un détour. Au bout d’un moment le nombre de bateaux sur le site commence à être trop important (kayaks, petits bateaux moteurs, catamarans, jet skis…), c’est le moment de faire demi-tour.
L’aller en kayak se passe tranquillement, le retour un peu plus difficile les courants nous poussant dans n’importe quel sens.

Les dauphins de l’intercontinental

C’est maintenant un autre hôtel que nous allons visiter, l’intercontinental. Oui oui le même qu’à Bora Bora, mais celui là est beaucoup mieux.
Nous n’y allons pas pour avoir l’impression d’avoir gagné au loto (quoi que), mais pour y rencontrer certains de ses résidents.

Tout d’abord, les trois dauphins de l’intercontinental. De ce qu’on nous a dit, deux d’entre eux viendraient d’Hawai, et appartenaient avant à l’armée américaine.
Alors que nous observons les dauphins nager tranquillement, qui vient vers nous ?
Jean Claude ! Non pas Van Damme, niveau « célébrité » nous nous sommes arrêtés à Antoine aux Tuamotu.
Jean Claude… notre logeur de Nuku Hiva.

Ca femme nous indique que si on attend un peu il va y avoir de l’action.  L’ « action » c’est une cliente qui a pris un package au « dolphin center » pour pouvoir aller dans l’eau avec eux.
Les dauphins sont super bien dressés et pour le démontrer, le spécialiste demande d’un mouvement de main à un des dauphins d’aller faire un saut. Impressionnant. Si vous vous demandez c’est quoi la photo du « splash » d’eau dans la galerie, sachez que notre nouvel appareil photo est beaucoup trop lent…

Les tortues de l’intercontinental

Nous continuons notre visite de l’hôtel en passant aux bassins des tortues. Ici se trouvent des tortues récupérées blessées. Elles sont soignées, et remises en liberté lorsque leur état de santé le permet.

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)