Guide de Dashour, Saqqarah, Abousir… ces autres pyramides d’Egyptes 

Les pyramides, fascinantes constructions, sont un incontournable d’un voyage en Egypte.
Les plus connues et plus impressionnantes sont celles du plateau de Guizeh, dans la banlieue du Caire. Cependant sachez qu’il existe bien plus de pyramides en Egypte, regroupées en nécropoles funéraires. Vous vous demandez alors quelles pyramides aller voir? Je vous présente ici quelques-unes d’entre elles et comment aller les visiter. Dans les nécropoles principales et pourtant encore hors des sentiers battus on trouve Saqqarah, Dashour et Abousir. Vu la longueur de l’article utilisez le menu si une seule de ces destinations vous intéresse.

Si ce n’est pas déjà fait, je vous suggère de commencer la lecture avec l’article sur l’histoire et l’architecture des pyramides d’Egyptes.

Sommaire
1. Généalogie, liste des pharaons par dynastie
2. Le plateau de Saqqarah Nord: Que voir dans cette nécropole
      2.1 Visiter la première pyramide d’Egypte, la pyramide à degrés de Djoser
      2.2 Les autres pyramides de Saqqarah: les pyramides à texte de Teti et Ounas
      2.3 Les mastabas de Saqqarah de l’ancien empire: Ti, Mehu, Kagemni et les autres
      2.4 Les monuments « récents » : tombeaux du nouvel empire, Serapeum, Basbasteon et… musée
3. Quelles pyramides choisir, notre avis sur Saqqarah nord
4. Visiter le site de Saqqarah sud
5. Visiter la nécropole d’Abousir
6. Visiter les pyramides de Dahchour
      6.1 Visiter la pyramide Romboidale
      6.2 Visiter la pyramide rouge
      6.3 Notre avis et expérience sur les sites de Dashour
7. Visiter les autres pyramides : Hawara, Licht…
8. Comment bien visiter Sakkara, Dashour et Abusir
      8.1 Combien de temps pour visiter les pyramides?
      8.2 Informations pratiques et avertissement pour visiter Dashour et saqqara 
      8.3 Visiter les pyramides avec ou sans guide
      8.4 Budget pyramides, prix des billets d’entrée pour 2019
      8.5 Transport, comment rejoindre Abousir , Dashour et Saqqara en bus public

Généalogie, liste des pharaons par dynastie

Liste pharaons et pyramides

Généalogie – liste des Pharaons et leurs pyramides

Avant de commencer, voici une liste des pharaons de la IVe jusqu’à la VIe dynastie, la période de l’âge d’or des Pyramides.
Ça vous aidera à vous repérer sur les sites.

Autant dire que la généalogie des Pharaons est bien compliquée et tordue. Il faut dire qu’à force de se marier entre frère et soeur, ou avec sa tante, ou avec la reine du roi précédant (donc sa belle-mère? ou sa belle-soeur?), c’est le bordel. Rajoutez à ça que les pharaons étaient « très actifs » et pouvaient avoir plusieurs femmes et de nombreux enfants, on ne s’en sort plus!

J’ai donc seulement listé ici les pharaons, pour simplifier. Sachez aussi que l’arbre reste hypothétique. Certaines affiliations sont très incertaines, on doute même parfois de l’existence de certaines personnes ou de leur accession au trône.

Le plateau de Saqqarah : Que voir dans cette nécropole

Chien et mur d'enceinte

Des bébés chiens gardent le mur d’enceinte du complexe de Djoser

Moins impressionnante pour ces pyramides que le plateau de Gizeh, le site de Saqqarah (aussi écrit Saqqara, Sakkara, Sakkarah…) est pourtant d’une grande importance historique. Cette nécropole est énorme, s’étendant sur 7-8km de longueur sur 800-1800m de largeur, et a bénéficié d’une occupation particulièrement intense, dû à sa proximité avec une des capitales de l’Egypte ancienne, Memphis. Les tombes les plus anciennes datent de la première dynastie des pharaons, environ -3000, alors que les dernières datent du nouvel empire, environ -1200.

Il s’agit aussi d’un site encore très étudié par les archéologues et où des découvertes sont faites régulièrement.

Visiter la première pyramide d’Egypte, la pyramide à degrés de Djoser

L’incontournable de Saqqara est le complexe funéraire de Djoser (Djéser) contenant la première pyramide érigée au monde. Cette pyramide n’a pas encore le look parfait de ses cousines de Gizeh mais c’est une grande avancée architecturale et on atteint tout de même une hauteur de 62 mètres. Le complexe funéraire dans lequel elle est incluse est le premier et le plus grand jamais construit.

Schéma du complexe de Djéser

Schéma du complexe de Djéser sur le plateau de Saqqara, modification d’un dessin de Franck Monnier

On y trouve:

  • La pyramide de Djoser, première pyramide à degrés, construite pendant la IIIe dynastie des pharaons par l’architecte et vizir Imothep
  • L’enceinte. Le complexe est entouré d’une enceinte formée d’un mur de 10,5 mètres reconstitué partiellement. On y trouve une vraie porte et 14 fausses, utilisées par l’âme du défunt pour disposer des offrandes (le dieu solaire Re possède 14 ka).
  • Une colonnade, derrière la porte d’entrée, amenant jusqu’à la grande cour du complexe.
  • Le tombeau sud de Djoser. On trouve ce tombeau en face du couloir d’entrée, accessible par un puits profond de 28 mètres, mais malheureusement fermé au public. Certaines chambres funéraires étaient décorées de faïences bleues reconstituées au musée. Le mur est décoré d’une frise de cobra, symbolisant la déesse ouadjet.
  • A l’est, la cours du heb-seb, une fête célébrée pour le pharaon. La cour est composée d’un temple abritant le ka royal et de 13 chapelles. Ces chapelles possèdent des alcôves qui devaient contenir les statues des divinités des provinces d’Egypte.
  • Au nord est, on trouve le serdab (petite salle fermée contenant la statue du roi). On peut voir une réplique de la statue à travers deux trous dans le mur. Inaccessible lors de notre passage à cause de travaux. 
  • A l’est, les maisons du sud et du nord. Ces pavillons représenteraient la haute et basse Egypte et permettaient au pharaon de continuer à gouverner après sa mort.

Les autres sites de Saqqara: les pyramides à textes de Teti et Ounas

image des textes des pyramides, teti

Les « Textes des Pyramides » à l’intérieur de la Pyramide de Teti, Saqqara

Alors que la première pyramide de Djéser date de la IIIe dynastie, faisons un petit saut dans le temps pour arriver à la fin de la Ve. A cette période les pyramides sont construites à faces lisses. 

On voit apparaître les pyramides à textes. En effet avant cela les chambres funéraires se trouvant à l’intérieur des pyramides n’étaient pas décorées. Avec la pyramide d’Ounas, à Saqqarah, c’est la première fois qu’une chambre funéraire royale reçoit un décor aussi élaboré. Sur ses parois sont déposés les premiers textes religieux connus de l’histoire de l’humanité. On suppose qu’avant cette période, et dès la 3e dynastie, le contenu de  certains de ces textes étaient transmis oralement.
Le but de ces textes, appelés « Texte des pyramides » est d’aider le défunt dans l’autre monde. On y trouve la description de pratiques de rituels, quelques hymnes aux dieux, des textes mythologiques et des formules magiques notamment dirigés contre les serpents et autres animaux maléfiques.

Compris dans le ticket d’entrée vous pourrez visiter la pyramide de Teti et/ou d’Ounas. Effondrées de l’extérieur l’intérêt de ces pyramides est de pouvoir pénétrer dans la chambre funéraire. Pour entrer il faut suivre un tunnel bas de plafond. Claustrophobes vous êtes prévenus. Vous allez aussi faire travailler les muscles des cuisses. 
Lors de notre passage aucun gardien était proche de la pyramide d’Ounas pour ouvrir la porte et nous n’avons pu entrer que dans celle de Teti. A l’intérieur on peut voir le sarcophage en basalte de Teti, le premier contenant des hiéroglyphes gravés.

Après la VIe dynastie et au Moyen Empire, la famille royale perd l’exclusivité des formules. On retrouve les Textes des Pyramides toutefois transformés, sur les sarcophages des particuliers. Ces même textes sont le lointain ancêtre du Livre des Morts écrit sur papyrus.

Combien y a t’il de pyramides à textes? À ce jour, on en compte onze (les roi Pépy Ier, Merenrê, Ounas, Pépy II , Téti et Qakarê Ibi; les reines Neit, Ipout et Oudjebten , ibi, Ânkhnespépy II et Béhénou découverte en 2010 ), toutes sur le site de Saqqara.

Fragment de texte : « Ô toi, dont le dos est sur son dos,
apporter à Ounas le repas d’offrande qui se trouve sur le dos d’Osiris,
afin qu’Ounas puisse monter dessus au ciel,
afin qu’Ounas puisse servir de gardienne à Râ dans le ciel. » 

Si une soudaine passion vient de se révéler en vous pour ces mystérieuses pyramides, vous pouvez consulter le livre: Les « inscriptions des pyramides de Saqqarah / par G. Maspero, … [Edition de 1894] » 

Les mastabas de Saqqarah de l’ancien empire: Ti, Mehu, Kagemni et les autres

Carte de Saqqara

Plan du plateau de Saqqarah avec les pyramides et les mastabas

Mais les sites de Sakkarah ne se limitent pas aux Pyramides, vous pouvez aussi y visiter plusieurs mastabas, tombeaux des hauts dignitaires de la même époque.

Regardez la carte et révisez vos points cardinaux…

  • Juste au sud du complexe de Djoser, à 6 mètres seulement du mur d’enceinte, se trouve la tombe nouvellement ouverte au public de Mehou (ou Mehu), vizir du pharaon Pepi I. Mise à jour en 1940 seulement, sa visite nécessite un ticket spécial séparé du ticket principal. La tombe a été réhabilitée et aménagée (lumière, aération) pour pouvoir accueillir les touristes. 
  • Au sud du complexe de Djoser, proche de la chaussée d’Ounas, vous trouverez des mastabas de nobles Idut, Khenut et Nebet. Idut était la fille du Pharaon Ounas, dont la pyramide est à l’ouest, tandis que Khenut et Nebet, ses femmes, partagent une double mastaba. La plus intéressante des trois avec des scènes d’agriculture et de pêche est celle d’Idut.
  • Toujours autour de la chaussée, en vous éloignant vers l’est, vous trouverez les tombes des deux frères niankh-khnum et khnum-hotem (quoi que d’autres versions les disent amants), ainsi que celles de Nefer et de Irukaptah. Vous aurez peut être besoin d’un extra ticket, vérifiez à l’entrée.
  • Au nord-ouest du complexe de Djoser, en face de la pyramide de Teti, se trouve la tombe du vizir Kagemni et celle du Nikaouisesi. Cette dernière est un peu derrière et on a bien failli la louper surtout qu’il n’y avait aucun panneau. Et pourtant on a bien aimé la visiter, principalement parce qu’il y avait ni touriste ni gardien pour nous « embêter ». 
mastaba mererouka

Intérieur des mastabas de Sakkara Mererouka et Nikaouisesi

  • Juste à côté se trouve la grande mastaba de Mererouka (vizir qui succède à Kagemni), et qui contient aussi des suites pour sa femme Watet-khet-hor et son fils meri-teti.  Sa visite nécessite un ticket spécial en supplément.
  • Enfin au nord ouest du complexe de Djoser, proche du Sérapéum, on trouve le mastaba de Ti (ou Ty), découverte en 1860 par Auguste Mariette. Ti occupait le poste de directeur des coiffeurs de la grande maison, pendant la Ve dynastie. On peut accéder à son tombeau par un « trou » au milieu de la cours. C’est étroit, ne ressemble pas trop à une entrée, mais ça passe. Intéressant aussi, repérez la fente dans le mur (vous ne pouvez pas vraiment la rater) pour voir à travers une reconstitution de la statue de Ti dans son serdab. L’original est au musée du Caire.
  • Enfin à l’ouest du complexe, double mastaba deakhti-hotep et de ptah-hotep (mastaba D64), un prêtre et son fils vizir pendant le règne de Djedkare. aussi découverte par Auguste Mariette.

Pour tout savoir sur ces mastabas faites un tour sur le site Osirisnet.

CONSEIL – quelle mastaba visiter à Saqqara

Si vous voulez visiter certains sites en particulier je vous conseille de demander à l’accueil si les tombes peuvent être visitées et avec quel ticket car ça change d’une année à l’autre. La difficulté pour les tombes les moins visitées sera surtout de trouver un gardien pour ouvrir la porte.
Si vous avez peu de temps, choisissez les mastabas en fonction de la pyramide ouverte pour rester dans le même coin, les distances étant grandes entre chaque zone. Quand nous y sommes allés c’est le coin de la pyramide de Teti avec le mastaba de kagemni qui était ouverte. 

Les monuments « récents » : tombeaux du nouvel empire, Serapeum, Busbasteion et… musée

Photo tombe profonde Saqqarah

Aucune indication sur place, pourtant ce puits semble être une tombe de l’époque Said. Celle de Amon-Tefnakht?

Accélérons encore le temps et retrouvons nous au nouvel empire des pharaons. -500 avant JC ça compte comme « récent » non?

Vous trouverez plusieurs tombes de cette époque:

  • Les tombes perses, des officiels de la XXVII dynastie, juste au sud de la pyramide d’Ounas. Il semble que celles-ci soient ouvertes aux publics avec le ticket général, mais très peu visitées.
  • Les tombes du nouvel empire. Celle de Horemheb, chef de l’armée du célèbre Toutankhamon.  Celle de Tia, tombe de la sœur de Ramses II et de son mari. La tombe de Maya, trésorier de Toutakhamon. Ces tombeaux étaient ouverts au public mais demandaient un ticket supplémentaire lors de notre visite

Il est aussi possible de faire la visite de votre canapé grâce à internet et une reconstitution photos:
Tour virtuel de la tombe d’Horemheb , tour virtuel de la tombe de Maya.

Le site de Saqqarah contient, outre les tombes de pharaons et les cimetières qui les accompagnent, quelques temples et des lieux de culte.

Image interieur Serapeum

Énorme sarcophage de taureaux dans les galeries du Sérapéum à Saqqara

On trouve par exemple:

  • Le Serapeum : le lieu le plus étrange du site. Il s’agit de grandes galeries contenant des tombeaux pour tauraux Apis momifiés… Apis le taureau sacré était l’image vivante du dieu Ptah sur terre. Le site aurait été inauguré pendant la XVIIIe dynastie par Amenhotep III et le culte dura jusqu’à la fin de la période ptolémaïque.
    Il ne reste maintenant que certaines galeries et d’énormes sarcophages, pesant plusieurs tonnes.
  • Le Bubasteion, la zone de la colline d’Ankhtaouy à Saqqara. La zone fut utilisée au nouvel Empire pour des tombeaux, des hypogées d’une élite mixte. On y trouve la tombe de Maïa, mère nourricière du roi Toutankhamon. La colline fut ensuite convertie à l’époque gréco-romaine en sanctuaire dédié à la déesse chatte Bastet ou Bubastis, on parle en arabe de  Abouab el-qotat, « Les Portes (= les Tombes) des chats ». On y trouva des milliers de momies de chats.

Finissons par le site le plus récent! Le musée d’Imothep, 2006… après JC.
Pour les horaires, il est ouvert de 8h à 4h et l’entrée est inclus dans le prix global.
Vous pouvez commencer par un petite vidéo de 10 minutes que l’on lancera sûrement rien que pour vous. Le musée est petit mais intéressant.
Lors de notre visite étaient exposées temporairement les dernières découvertes faites dans le Bubasteion.
Notamment plusieurs petites statues de chats trouvées dans ce cimetière et des petits crocodiles momifiés.
Une pièce est consacrée à l’archéologue Lauer, son bureau et sa bibliothèque y ont été reconstitués. On trouve aussi la momie de Merenre I , VIIIe dynastie. Je crois que c’est la premier fois que je voyais une momie et j’ai bien cru qu’elle allait bouger! Étrange sensation.
Et le bonus, les explications dans le musée sont en français!

Quelles pyramides choisir, notre avis sur Saqqarah nord?

pyramide et heb sed sakkara

La pyramide de Djeser avec la cours du Heb Sed et les chapelles en premier plan

Gizeh est à voir parce que… c’est Gizeh… clairement le plateau le plus impressionnant. Mais pour le reste? Est ce que ça vaut le coup? Avons nous aimé?

Pour nous, l’arrivée à Saqqarah a été particulière. En effet nous avions vu une vidéo sur le site avant de venir, présenté par Jean-Philippe Lauer, un archéologue français qui a passé sa vie à travailler sur le site. Rien que ça! A 94 ans dans le film, il s’y balade encore et raconte qu’il a hâte que le musée soit fini et de faire boucher un gros trou sur le côté de la pyramide de Djoser pour éviter son effondrement. On se sent alors un peu attaché au personnage et au site en arrivant.

Mais c’était aussi notre premier jour en Egypte et donc… nos premières rencontres avec les quémandeurs et la culture du bakchich (que j’avais moins perçue lors de mon précédent voyage à Assouan). Entre ceux qui veulent nous louer leurs chameaux, ceux qui nous montrent un mur pour pouvoir ensuite s’improviser guide, et les gardiens des monuments qui vous suivent et ne manquent jamais de demander un pourboire même lorsqu’ils ne font rien, on craque. Etant donné qu’on aime notre tranquillité, on fuit, et cet aspect sera tout le long du voyage la partie la plus fatigante.

J’ai trouvé cette ambiance particulièrement pesante à Saqqarah.

Préparez-vous ! Dommage que le harcèlement soit si marqué et que les demandes de bakchich soient si fréquentes à Saqqarah.

Temple bas de la chaussée d'Ounas

Temple du bas de la chaussée d’Ounas. Au fond la pyramide de Djoser

Certains voyageurs ont adoré et trouvé que le site était largement sous-évalué. D’un autre côté, d’autres aux contraire sont déçus par le côté peu impressionnant du lieu. Surtout qu’en prenant un tour à la journée à partir du Caire, le trajet peut paraître bien trop long pour finalement pas grand chose. 

De notre côté à part notre problème de « non tranquillité » on a bien aimé le site pour sa diversité. Une bonne alternative ou complément pour une visite des pyramides. Mais si vous cherchez surtout de belles pyramides, vous vous ferez bien plus plaisir à Gizeh et à Dashour.

Ça ne nous a pas dérangé mais à noter pour les photographes, lors de notre visite la pyramide était encore en travaux, en partie recouverte d’échafaudages 

Retrouvez plus loin plus de conseils sur la visite de Saqqara.

Le site de Saqqarah sud

carte saqqarah sud

Reconstitution, ancienne carte de Saqqarah sud

Lorsqu’on parle de visiter Saqqarah on parle généralement de la partie nord, où se trouve la pyramide de Djoser. Le site étant cependant très étendu il continue bien au sud.
Il n’y a pas de ticket d’entrée pour visiter le sud de Saqqara, on peut dire que vous êtes au delà des limites.

Il faut dire que pour la plupart des monuments il ne reste que de bas talus et quelques décombres. Vous ne verrez plus grand-chose des pyramides de Pepi I et Merenke. Un peu plus significatif, la pyramides de Djedkare-Isesi forme une bute de 25m de haut.
Il faut descendre encore plus au sud pour tomber sur la pyramide de Pepi II et sur le complexe de Shepseskaf (aussi connu sous le nom de mastaba Al Faraum). Si jamais vous croisez un garde vous pourrez peut être y entrer.

Peu de choses à voir donc mais il vous restera l’ambiance de vous retrouver seul au milieu de ce complexe datant de milliers d’années, avec vue sur le désert.  Vous pouvez y accéder en marchant à partir du village de Saqqara.

Visiter la nécropole d’Abousir

Necropole pyramides Abousir

Photo de la vue extérieur sur les pyramides d’Abousir : Sahure et Niuserre

Plus au nord, encore une nécropole hors des sentiers battus.
Abusir est très intéressante historiquement car elle possède la majorité des pyramides du Ve empire. Malheureusement le site est fermé au public, quoi que. On nous dira une fois que le site est ouvert (d’un autre côte ça vient de l’hôtel juste en face qui veut des touristes), une autre fois qu’il ne l’est pas (d’un autre côte ça vient d’un gardien qui veut maximiser son « pourboire »). Il a été prévu en tout cas à un moment de l’ouvrir, un prix ayant même été fixé à 80Le sur un document de 2017, mais lorsque nous y sommes allés, point de guichet, ça en tout cas c’est sûr.

Les seules possibilités pour y entrer pour l’instant seraient moyennant gros bakchich au gardien qui vous accompagnera alors sur le site, et/ou autorisation spéciale du Conseil suprême des antiquités. Je conseillerais de ne pas payer plus que le prix de l’entrée de Dahchour vu la taille du site et qu’il n’est pas possible d’entrer à l’intérieur des monuments.
Les pyramides (cependant très abîmées) sont visibles du chemin à l’extérieur du site, avec une vue sympa à gauche de la baraque des gardiens.

Notre avis sur les pyramides à Abousir : le site est sympa mais ce sera beaucoup mieux lorsqu’il sera possible d’acheter un ticket et de s’y balader librement. Vive l’ouverture officielle.

Visiter les pyramides de Dahchour

pyramide Romboidale de dachour

Au fond le haut de la pyramide romboidale apparaît, site de Dahshour

Continuez vers le sud est vous arrivez sur une autre nécropole, celle de Dahshour (dahshur, dahchour, dachour, dashour ou un peu comme on veut…).
Après la construction de la première pyramide de Djoser et avant d’arriver à la perfection de la grande pyramide de Kheops, il a fallu faire quelques essais. Et c’est à Dahshour que vous les trouverez.

Snefrou, fondateur de la IVe dynastie, semble s’être mis en tête l’érection de pyramide lisse, formant de parfaits triangles. Il se lance alors dans plusieurs chantiers de construction. Deux des pyramides créées à cette époque, et encore debout, se trouvent à Dachour.

Sur ce site se trouve aussi trois pyramides du moyen empire, XIIe dynastie, mais effondrée, la pyramide noire (Amenemhat II) , la pyramide blanche (Amenemhat II) et celle de Sesostris III.

Visiter La pyramide Romboidale.

Elle possède la particularité de garder une grande partie de son revêtement originel. Deuxièmement elle n’est pas droite, et ça se voit. Comment ça elle n’est pas droite ?
Commencée avec une inclinaison de 54 degrés il semble que le poids devenait trop important pour la base. Changement de plan, pour diminuer la charge, on est passé à une inclinaison de 43 degrés. Au final, la pyramide fait quand même 105 mètres de haut. Troisième particularité, mais beaucoup moins visible, la pyramide possède deux entrées, une au nord et une à l’ouest.

Visiter la pyramide rouge.

Enfin ! Une vraie pyramide. Bien droite, bien jolie. Bon il lui manque son revêtement comme la plupart des pyramides, mais elle a plutôt bien traversé les âges jusqu’à nous.
Fait intéressant pour les touristes, il est possible d’entrer à l’intérieur du monument.

NOTE : Si vous venez en Egypte je vous conseille de rentrer au moins dans une des pyramides.

Notre avis et expérience sur le site de Dashour 

N’ayant pas de voiture la première chose que nous nous rappellerons du site est la longue route amenant à la première pyramide, et un long alignement de camions…

Contrairement à Saqqara il y a peu à visiter ici mais nous avons apprécié l’expérience de rentrer à l’intérieur de la pyramide rouge

La monté jusqu’à l’entrée, et surtout la descente à l’intérieur des entrailles de la pyramide parait bien plus longue que dans la petite pyramide de Teti à Saqqara. Courbé on fait travailler les jambes, mais heureusement nous sommes seuls à descendre et pouvons aller à notre rythme. Nous arrivons dans une première salle et tout de suite sentons la chaleur, puis une odeur acre arrive à nos narines, très désagréable à certains endroits de la salle. A la dernière salle nous tombons sur un groupe de 5 espagnols en méditation… Et c’est là que… la lumière s’éteint! Nous sommes dans le noir complet.

C’est à la lumière de nos téléphones que nous remontons, nous permettant de voir l’intérieur de la pyramide sous un autre angle et dans une autre ambiance. En éclairant une parois je « découvre » une inscription d’un explorateur du 19e siècle… 

Pour profiter de l’expérience débrouillez vous pour ne pas passer en même temps qu’un groupe et ainsi avoir la pyramide pour vous!

Les autres pyramides d’Egypte : Hawara, Licht…

Route pour la pyramide Hawara

Tempête de sable, route coupée, nous ne verrons rien de plus que cette forme à travers les arbres. Vous la devinez?

Les autres pyramides sont plus difficiles à atteindre et moins bien conservée. Autrement dit, elle ne ressemble plus trop à des pyramides. Celles qui valent le plus le coup sont celle de Lisht, de Al Lahoun (Sesostris II), de Hawara et la pyramide de Meidoum, appelée « fausse pyramide » par les égyptiens. Elles se trouvent dans la région de Fayoum.
Nous tenterons bien de rejoindre celle de Hawara mais un temps affreux et surtout une route défoncée nous obligera à faire demi-tour.

Trouvez sur wikipedia la liste des nécropoles avec leurs pyramides.

Comment bien visiter Sakkara, Dashour et AbuSir

Combien de temps pour visiter les pyramides?

Autant vous le dire tout de suite, j’adore les vieilles pierres et j’aime traîner. Alors si c’était à refaire je rajouterais une troisième journée pour ces pyramides (en comptant le plateau de Gizeh) et je logerais près des sites pour en profiter un max sans avoir à courir.

Ceci dit la plupart des gens prennent entre 0,5 jour (avec seulement le plateau de Gizeh) et 2 jours (si ils sont en solo et veulent voir Sakkarah et/ou Dashour).
Pour gagner du temps il est aussi assez commun et pratique de prendre un tour organisé qui vous amènera sur plusieurs sites dans la même journée. 

Informations pratiques et avertissements pour visiter Dashour et Saqqara 

Panneau dans le désert à Sakkara

Oui Saqqarah c’est grand et désertique… C’est ici qu’un policier viendra à notre rescousse… « lui: vous cherchez quoi? »… « nous: euh… »

Commençons par les avertissements:

  • Si vous venez seul il y a des chances que vous vous fassiez harceler par les vendeurs et les gardiens des tombeaux (cf notre expérience au plateau de Saqqara).
  • Attention si vous venez en été, bien que proche des champs, on est dans le désert, il n’y a aucune ombre!

Maintenant quelques informations pratiques à savoir, et qui pourront vous aider dans vos choix:

  • Il faut savoir que les sites sont assez grands. Donc si vous n’aimez pas marcher ou/et n’avait pas beaucoup de temps il vous faudra soit visiter seulement les parties proches, soit venir en voiture ou louer les services d’un chamelier sur place. On aura la chance à Saqqara de se faire un peu transporter en quad par un policier mais même lui demandera du bakchich… (et NON on ne donnera de bakchich à un flic). 
  • On l’a vu les gardiens des tombeaux essaieront de se montrer utile si vous êtes en indépendant pour demander du backshish. Si vous voulez être tranquille débrouillez vous pour entrer avant eux dans la tombe et dites leur clairement dès le début que non vous n’avez pas besoin qu’ils vous montrent un poisson sur le mur en disant « fish ». Non « food » non plus. Si vous voulez donner un pourboire à un gardien prévoyez de faire le stock de pièces égyptiennes à l’avance. Ne donnez pas d’euros, premièrement c’est disproportionné, et deuxièmement ils ne peuvent pas les changer à la banque et se retrouve avec plein de pièces qu’ils ne peuvent pas utiliser. C’est ballot…
Carte postale Dashour Saqqara

Chameau dans la cours du complexe de Djoser à Saqqarah, porte du complexe, entrée de la pyramide de Dachour

  • Sachez que plusieurs sites d’intérêt se visitent mais sont fermés à clé, il faut donc chercher le garde de la tombe pour qu’il vous ouvre. C’est seulement à Louxor qu’on a vraiment compris le fonctionnement.
  • Il n’y a rien à manger sur les sites. Proche de l’entrée de Saqqara il y a cependant un grand restaurant, souvent utilisé par les tours. Dans la ville de Dashur, proche de la route, nous avons trouvé un super petit « traiteur » à des prix égyptiens, bon et… gras.

En choisissant un tour vous éviterez certains de ces tracas. Vous pouvez aussi décider de partir avec un guide. 

Visiter les pyramides avec ou sans guide

Demandons nous donc si il faut aller visiter les sites des pyramides avec ou sans guide

Le secteur le plus intéressant avec un guide est sûrement Saqqarah. Il pourra vous éclairer sur la longue histoire du site, vous indiquer les lieux intéressants à visiter sur place (ils ne sont pas toujours évidents à trouver seul vu la taille du site), et vous pointer les détails importants tout en y rajoutant des anecdotes. Il pourra aussi éloigner pour vous certains quémandeurs et aller chercher les gardiens quand il y en a besoin.

Il faudra par contre le trouver à l’avance. Une fois sur place il y a très peu de chance que vous trouviez un vrai guide, qui en plus parle autre chose qu’arabe. Et quitte à payer un guide autant être sûr qu’il soit bon est intéressant.

Sans guide ce sera moins cher et vous aurez la liberte de faire/ voir ce que vous voulez quand vous voulez.
Mais pour vous aider une fois sur place, gardez cette page web dans un coin et/ou n’hesitez pas à partir avec un guide papier. Pensez à demander sur place ce qui est compris dans tel ou tel ticket d’entrée.


Sauvegardez l’article dans Pinterest Sauvegarder

 

Budget pyramides, transport et prix des billets d’entrée pour 2019

Prix du ticket général d’entrée de Saqqara : 150 Le
Bonne nouvelle ce billet ne vous permet pas seulement d’entrer sur le site mais aussi de visiter l’intérieur de certaines tombes, mastabas et pyramides.

Prix pour les nouvelles tombes (Mehu) : 60 Le
Prix pour le cimetière du nouvel empire : 60 Le
Prix mastaba additionnel de Mereruka : 80 Le
Prix du ticket Serapeum : 150 Le
Prix du ticket Bubasteon: 150 Le

Prix d’entrée de la nécropole de Dahshour : 60 Le
Prix pour Abousir : le prix semble avoir été fixé à 80 Le en 2017 mais il n’y a pour l’instant aucun guichet
Prix pyramide d’Al Lahun: 60 Le
Prix pyramide d’Hawara : 60 Le

Moitié prix pour les étudiants (peut dépendre de l’âge)

Prix microbus aller Gizeh-Abousir, Gizeh-Sakkara, Gizeh-Dashour: 3.5 Le, 4 Le, 5 Le (ou 8 avec changement)

Transport, comment rejoindre Abousir , Dashour et Saqqara en bus public

Chemin et troupeaux pour abousir

Voila le genre de chemin qu’on suit lorsqu’on décide de marcher, partageons la balade avec les déchets et les troupeaux

Si vous voulez vous rendre sur ces sites en indépendant, le plus simple est confortable est de louer une voiture du Caire ou de Gizeh. Vous pouvez passer par votre hôtel ou négocier avec un taxi pour la journée.

Cependant peut-être êtes vous comme nous, très têtus ! Alors oui il est possible de se rendre à Saqqara, Dahshour et Abousir en transport en commun. C’est plus long, plus compliqué mais en mélangeant microbus et marche ou microbus et taxi/tuctuc ça fonctionne.

Personnellement, voila comment nous avons procédé. A partir du plateau de Gizeh prendre un microbus à la gare routière de Al Haram pour le village d’Abousir. De la, marcher environ 2km pour rejoindre le site des pyramides. Je rappelle qu’on est en Egypte, il ne faut malheureusement pas avoir trop peur de marcher aux milieux des poubelles

Puis nous prenons un tuktuk jusqu’à la nécropole de Saqqarah (environ 6 kilomètres au sud). Pour le retour il faut rejoindre la route principale à 2 kilomètres pour arrêter un microbus en sens inverse. Pour aller à Dashour le lendemain nous repartons en microbus sur la même route, mais descendons plus au sud (avec un changement à Saqqarah à l’aller, bus direct au retour).
Là aussi l’entrée du  site des pyramides est éloignée de la route (plus de 2 kilomètres), mais surtout une fois arrivés à la billetterie il y a encore un long chemin jusqu’à la première pyramides, puis encore jusqu’à la deuxième.

 

 

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)