Randonner vers le village abandonné de Slaettanes

Déjà quelques jours que nous sommes aux Feroe, c’est le moment de partir pour notre première randonnée, sur l’ile de Vagar.  

carte trajet randonnee vagar fjallavatn

Carte de randonnée trouvée plus tard a Torshan

De Sorvagur au village abandonné de Slaettanes

Nous partons aujourd’hui de Sørvágur pour une marche de 2 jours, passant par le lac de Fjallavatn et le village abandonné de Slættanes, pour finir au très photogénique village de Gasadalur.

De bon matin, je jete un oeil hors de la tente. Il reste des nuages, mais la pluie qui aura duré toute la nuit, s’est enfin arrêtée. C’est le moment d’enfiler les chaussettes et le pantalon trempés de la veille. Le mauvais moment du matin. On espère bien pouvoir sécher pendant la journée.
Un petit thé, des céréales et on est en route.

randonnee vagar

Des barrieres et une riviere bloquent le passage

Cette première partie est tranquille et nous arrivons rapidement au lac Fjallavatn.
Ca se complique un peu lorsqu’il faut trouver la suite du chemin, qu’il n’y a pas d’indication et que le terrain est barré un peu partout par des enclos a mouton.
Ok les barrières empêchent les moutons de passer, mais nous aussi!

Notre carte n’est pas bien précise, c’est la carte récupérée a l’aéroport, mais on peut quand même se repérer grâce aux cours d’eau. Au moins on a la direction.
En traversant quelques criques et sautant quelques clôtures, nous arrivons tout de même en haut et retrouvons quelques cairns. On est bien sur le bon chemin!
Jusqu’a ce qu’on reperde les cairns. Ca nous apprendra a vouloir prendre des raccourcis!

La pluie et la brume arrivent. On n’est pas vraiment sur le chemin, mais ce n’est pas grave, ce n’est pas bien compliqué. En gros il faut partir tout droit, « nord est », le village est sur la pointe. Donc si on le rate, c’est qu’on est dans l’eau.
On fini par l’apercevoir dans la brume et a retrouver le chemin des cains. Et comme pour nous accueillir, la brume s’en va et le ciel bleu apparaît. Magnifique!

De Slættanes au lac Fjallavatn

panoramique village abandonne de slaettanes aux feroe

Village abandonne de Slaetanes

Ca y est nous avons atteint le minuscule village de Slaettanes, 12 maisons.
Ce village est assez récent. Le premier habitant, envoyé dans la région pour re-domestiquer des moutons redevenus sauvage, décida de s’y installer en 1835. Mais le village, très isolé, a finalement été laissé désert depuis 1964. 

J’adore l’ambiance de ce petit village. Nous y traînons un petit moment, allons jusqu’au phare et bien sur saluons les habitants, les moutons. 
La vue sur les falaises de l’ile de Stremoy, en face, est aussi magnifique. Entre les falaises dégringole une petite rivière et au dessus, une cabane. On se demande bien ce qu’elle vient faire la.

randonnee lac de Fjallavatn vagae

En descendant vers le lac de Fjallavatn

Deuxième étape de la journée, rejoindre la pointe nord du lac Fjallavatn.

Sur le chemin je me rends compte a quel point le temps change vite.
Du soleil, puis, « tiens c’est sombre », je lève la tête, la moitié du ciel est obscurcie. La prochaine fois que je lève la tête c’est a cause d’une goutte, a peine une minute plus tard, le ciel est tout noir.
Et bien sur la journée finira avec un grand ciel bleu… je n’aurais jamais vu le temps changer ci vite! Etsci souvent!

Pour notre camping, on essaie de se rapprocher du lac mais le terrain est un vrai marécage. On fait donc demi tour et posons notre campement un peu en hauteur. Pour cette fin de journée ensoleillée, le paysage prend de jolies couleurs. 

camping feroe au lac Fjallavatn

Beau temps au lac Fjallavatn pour camper

Jour 5 – Du lac a Gasadalur

Deuxième jour de randonnée, nous regardons en direction de notre prochaine étape, la brume est revenue. Elle monte et descend sur les falaises.
J’ai bien étudié l’itinéraire sur internet avant de venir au Féroé et nous avons la carte de l’aéroport. Dans les deux cas il semble que la seule solution soit de passer au dessus des falaises, vers la cascade.
Pourtant ça semble impossible vu d’ici. On verra bien sur place. 

randonnee fjallavatn gasadalur

Le chemin? 

randonnee fjallavatn gasadalur

Finalement facile. Seul passage un peu inconfortable.

On se met donc en route et traversons notre première vraie rivière.
Traduction : on ne peut pas la traverser en sautant sur des cailloux, il faut cette fois enlever les chaussures et se rafraîchir les pieds.
Au passage de la cascade des oiseaux plongent sur nous, en passant juste au dessus de nos tete. Nous ne semblons pas les bienvenus, on accélère. Arrivés au passage impossible, un cairn nous indique que c’est bien la.

Finalement ce n’est pas si étroit que ça mais nous passons tout de même prudemment. La vue sur les falaises est splendide, malgré les nuages.
On monte est on finit par rejoindre le brouillard, on ne voit plus rien. Pour la première fois on sort la boussole histoire de confirmer la direction. Ca monte raide !

vagar longue randonnee falaises

Randonnee Saettanes-Fjallavatn-Gasadalur : Pause sur le « chemin impossible », pour regarder les falaises derrière nous.

C’est la qu’on voit deux personnes sur une crête venant dans notre direction rapidement et qu’on se demande si le vrai chemin n’était pas par la.
Arrivés en haut nous faisons connaissance avec ces deux « italiens ». Ils viennent en réalité de Gasadalur, notre destination, mais perdus, ils ont fait demi-tour pour nous demander le chemin.

Nous leur indiquons par ou passer et leur donnons quelques informations sur le reste de la randonnée. Qu’ils souhaitaient faire en une journée!
L’homme est bien trop optimiste, et la femme n’a pas l’air bien motivée, c’est mal parti.
A nouveau le soleil sort et nous avons une vue parfaite sur le village de Gasadalur. Un longue descente et on y est!

Gasadalur, village photogénique des Feroe

panoramique gasadalur

Vue du village de gasadalur

Nous avions initialement prévu de continuer la marche jusqu’a Bour, en passant par l’ancien chemin du postier. J’observe le terrain et il semble que le chemin c’est: monter tout droit dans le pierrier!
On croise d’ailleurs un couple qui en vient, et nous confirme le chemin. En descente ca se fait, en montée… 
Conclusion, on va plutôt passer par la route.

Destination Torshavn pour nous régaler au resto

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)