Gjogv, Tjornuvik et Saksun sous le soleil

Nous rejoignons la region de Gjógv sur l’ile d’Eysturoy que l’on nous à présenté comme un des centres touristiques du pays.

Visite de Gjogv – ile d’Esturoy

Jolie village de gjogv aux feroe

Vue du village de Gjogv

On avait prévu pour aujourd’hui d’aller faire la randonnée au sommet de Slættaratindur, la montagne la plus haute du pays puis d’aller visiter le village de Gjogv.
Mais la montagne est sous les nuages…

On zappe donc la matinée marche et on profite tranquillement du camping d’Eidi et de son grand salon bien confortable. Puis on se décide quand même à faire un petit tour a Gjogv, qui ne se prononce pas, mais alors pas du tout, « gjogv ».

C’est un des villages les plus visités des Feroe. Alex nous a indiqué qu’une série norvégienne a été tournée la bas. Un nom facile à se rappeler « Buzz Aldrin, hvor ble det av deg i alt mylderet?« .
Pas sur neanmoins qu’il y ait un lien entre tout ca.

Finalement, on n’y voit pas tant de touristes que ça, mais, marque que le coin est normalement plus visité, une locale installe son établi/stand pour vendre des pulls/bonnets/chaussettes en laine. Peut être aura t’elle du succès avec le car de personnes âgées qui s’est garé un peu plus haut à l’hôtel-restaurant du village.

On y fait une petite marche avant de rentrer dans notre camping préféré.
A noter, il y aussi un camping à gjorv mais pas génial d’après les dires, et sans cuisine.

Ascension du Slaettaratindur

panorama sommet du Slaettaratindur

Vue du haut du Slaettaratindur

Sommes nous toujours aux féroé ?
C’est sous un magnifique ciel bleu que nous nous réveillons !

Alors que nous devions quitter le coin dès ce matin nous décidons de rester un peu pour faire la randonnée au Slaettaratindur que nous n’avions pas fait la veille.

Ca monte raide dans l’herbe, puis dans la caillasse. Mais rien d’insurmontable, aux Féroé la montagne la plus haute, c’est 880 mètres.

Il faut monter tout droit puis partir sur la gauche. Le chemin contourne alors la montagne, et une fois de l’autre côté il continue jusqu’en haut.
Nous arrivons au sommet en environ 2h, comme on nous l’avait indiqué.
On voit que l’endroit est populaire, des marches ont à certains endroits été naturellement créées dans la terre par les randonneurs. Pourtant on est seul et ce n’est qu’en haut que nous rencontrons un marcheur en train de méditer devant le paysage.

Une fois seul au sommet, j’en profite pour une séance poirier et un petit mitraillage en regle du paysage.
J’apprécie particulièrement la vue sur la côte et les iles du nord sous les rayons de soleil du matin.
On voit aussi les « Risin og Kellingin », le géant et la sorcière. Deux rochers se trouvant au niveau d’Eidi. L’histoire dit que le géant et la sorcière seraient venu d’Islande pour voler les iles mais pas de bol… le soleil les a transformés en pierre.

Bien que c’était très joli, j’ai préféré la randonnée au sommet du Villingadalsfjall. Mais peut être juste parce qu’on l’a faite avant et/ou parce qu’elle était plus longue.

Il est environ 10h, nous redescendons. Et nous commençons à croiser du monde, beaucoup de monde. Je dirais au moins une quarantaine de personnes. C’est officiel il fait beau.
Nous qui depuis quelques jours commencions à nous demander où étaient partis tous les gens de iles !
Touristes et locaux, dont une sortie scolaire d’une classe d’ados, sont la pour profiter de cette superbe matinée. Nous croisons même les tchèques de notre camping, puis les Français, qui ont changé leurs plans en voyant le beau temps.

La plage de sable blanc de Tjørnuvík aux Feroe

panorama tjornuvik bay feroe

Panorama, village de tjornuvik

Et pour nous, c’est reparti sur la route avec un anglais barbu super fun.

Sur la route d’Eiði à Oyrarbakki pensez bien à regarder sur l’ile d’en face pour la vue sur fossa, la cascade la plus haute de l’ile. Vous pourrez aussi vous arrêter une fois au dessous mais c’est je trouve moins impressionnant que vu d’en face. 

Le but de cet après midi est de faire la randonnée de Tjørnuvík à Saksun.
C’est au bout d’une jolie route étroite qu’on arrive au petit village de Tjørnuvík. Peut être est ce a cause du temps magnifique mais j’adore direct ce village. Et puis il y a une grande plage et la vue sur les rochers « Risin og Kellingin » de l’autre côte.

La randonnée de Tjørnuvík a Saksun

cairn randonnee tjornuvik saksun

Cairn sur la route de Saksun-Tjornuvik, avec la vue au loin sur le géant et la sorcière

D’ici il n’y a pas l’air d’avoir d’autres chemins que la route pour quitter le village et pourtant si. Encore une fois un ancien chemin est la et nous promet une belle randonnée, faisant le lien entre deux des plus beaux villages des Feroes.
Pour trouver le début du chemin il faut continuer jusqu’au bout du village, la mer sur votre droite. Il y a alors un panneau indiquant la randonnée et un petit chemin partant sur la gauche. Des piquets rouges puis des cairns indiquent le chemin.

Arrivée sur un plateau j’aurais bien envie d’explorer d’autres chemins. Mais ce ne sera pas pour ce voyage, le temps passe vite et on est déjà en milieu d’apres midi. On redescend donc vers Saksun. Notre première vision n’est pas le village mais le lac, surement à marée basse. Nous voyons des gens se promener sur la partie sableuse de celui ci, en plein milieu.
Nous croiserons ici l’allemand du camping d’Eidi. Je crois qu’on à fait le tour de nos voisins de tente aujourd’hui. Ici, le monde est petit.

Saksun, village musée

saksun vieille maison

Village de Saksun

Le village est photogénique car vieux village musée.
Nous pensions continuer à pied jusqu’a Vestmanna, un chemin de randonnée y mène. Cependant le chemin ne part pas d’un village mais d’un point au milieu de la route et nous ne sommes pas sur de celui ci. Moyennement motivés par une randonnée incertaine et un risque de partir par la mauvaise vallée, on abandonne l’idée: Nous continuons jusqu’au village de Hósvík et allons dormir sur les hauteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *