Bohol, le retour du Jedi

Nous sommes a Tagbilaran, capital de Bohol. Macdo, pizza hut, centres commerciaux, c’est la ville, mais pas trop grande non plus.
Il semble que dans le coin, se marier avec un vieil occidental se fait bien pour les jeunes filles. Tous le monde y gagne, sauf peut être les jeunes philippins.

Il nous reste deux jours à Bohol. Le plan initial, enfin le 3ieme plan initial depuis qu’on a décidé d’aller à Bohol, était de prendre une moto sur deux jours.
Mais le risque de pluie et l’envie de rester dans notre hôtel à douche chaude nous fait changer d’avis. On ne va louer la moto qu’une journée. Avantage en plus, ça laissera plus de temps à notre lessive pour sécher. Ce sont aussi des détails qui comptent.

Notre hotel : Nisa travellers hotel, tres bon rapport qualite-prix

Jour de moto à Bohol

Nous partons donc pas trop de bon matin avec notre super moto. Tellement super qu’on galère à chaque fois pour la faire démarrer (c’est pas faute d’être aidé par tous les philippins sur le chemin), qu’on a des vieux casques qui s’attachent à peine ou pas, qu’on roule bizarrement toujours à 0km/h, et que les indicateurs lumineux s’allument quand ils veulent. C’est étonnant qu’en ville les motos louées soient pires que dans les coins perdus de Palawan.

Nous faisons donc un tour en passant par le Tarsier Sanctuary de Corella, Loboc et quelques monuments historiques. Puis nous descendons sur Panglao pour voir la grotte de Hinagdanan et s’arrêter à une plage.

  • La grotte Hinagdanan: Ne croyez pas trop les gens qui vous disent qu’il y a pleins de choses à voir à Panglao. Oui, il y a en effet une grotte, mais elle est minuscule ! Pas une grande découverte. Seul intérêt, on peut s’y baigner.
  • Loboc : jolie vue de la rivière. Des touristes font une croisière sur la rivière dans des bateaux restaurants. Ça fait très « tourisme asiatique ».
  • Je finis par le meilleur : Tarsier Sanctuary.

Les tarsiers sont de petits primates que l’on ne trouve que dans quelques endroits sur terre, et Bohol en fait partie.
Le parcours ou nous dirige les guides pour voir facilement les Tarsiers est assez petit. La visite est donc rapide mais quand on aime voir des animaux, ça vaut le coup quand même. Les guides du centre nous indiquent ou ils sont, mais ce n’est pas bien dur, il suffit de voir quand les touristes de devant s’arrêtent.
Les premiers tarsiers qu’on voit sont tranquillement en train de dormir. Ce sont des animaux nocturnes, ils ne font pas grand-chose la journée, une fois posés sur leur branche. Le troisième que je vois, les yeux légèrement entrouverts est juste le sosie de Yoda. Shhhh il faut pas faire de bruit.

Puis j’en vois un les yeux ouverts, trop mignon ! Encore plus quand il tourne la tête au ralenti voir ce qu’il se passe à coté. Ils sont encore plus petits que ce que je pensais, de la taille d’un poing fermé.

maison bohol

Sur la route, je trouve une nouvelle architecture de maison en bois, mais la plupart de ces maisons ont l’air abandonnées. On trouve par contre beaucoup plus de maisons en béton que sur les routes de Palawan.

Chocolate hills en bus

Le lendemain, comme prévu, il pleut.
Nous ne reprenons pas la moto mais partons en bus pour rejoindre Tubigon ou nous allons dormir ce soir. Nous serons ainsi plus près du bateau pour retourner a Cebu, puis manille.
Au passage , nous nous arrêtons au Chocolate Hill via le bus de Carmen, étranges formations géologiques.

Le lendemain, comme prévu, nous marchons tranquillement jusqu’au port. Pour se rendre compte… que tous les bateaux sont annulés!!
Encore un typhon dans le coin.

Nous sommes bloqués à Bohol…

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez le blog? Faites passer le mot :)