Manille et la pollution

Nous arrivons à Manille par temps sec, bien que nuageux. Youpi ! Il y en avait marre de l’humidité.
Première étape, rejoindre notre hôte couchsurfer.

Bus de l’aéroport au centre de Manille

Au premier abord, les transports à manille ça à l’air d’être l’embrouille.

Mais finalement ce n’est pas si compliqué que ça… avec l’aide des locaux.

Du terminal 3 de l’aéroport, nous marchons 200m, grâce aux indications de Mr AirAsia, vers une grande route ou passent des jeepneys.
On en arrête une qui va à LRT/MRT. Le RER philippin.
A l’arrivée de la jeepney, notre premier vrai rencontre avec Manille. Odeurs, bruits, monde. Ca grouille, et perdus dans ce tourbillon de personnes, nous voila entraîné dans le flot de voyageurs en direction du LRT.
A partir des autres terminaux il est aussi possible de rejoindre le centre de manille par bus.

Une fois dans le train vous êtes sauvé. Clim, indications claires, il est facile de se rendre au centre ville. Mais en ce qui nous concerne, on va un peu plus au nord, alors on recommence avec les jeepneys.
Nous devenons expert pour les arrêter.
La règle est simple : c’est pas parce que ça à l’air plein, que c’est plein. Alors tente !

Visite de Manille

Nous n’avons qu’une journée pour visiter manille.

Mais ça nous suffira, on supporte difficilement la pollution.

Que peu de photos nous oublions nos appareils photos et utilisons le téléphone en secours.

A savoir : éviter les tricycles ici, les sièges passager sont vraiment au ras du sol. Ce qui signifie que non seulement c’est ultra inconfortable, mais surtout, on a tout les gaz d’échappement des autres véhicules directement dans le nez.

Pour notre seule journée, nous nous contenterons donc de visiter le centre historique « intramuros » et chinatown.

Le soir nous découvrons « Mall of Asia » avec nos hôtes. Plus qu’un centre commercial c’est toute une zone modernes amenagé. Un grand concert en plein air donne l’ambiance.

C’est notre dernière soirée ici, l’avion nous attend avec un départ à 5h du matin pour Paris.

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)