Ushuaia, arrivée en terre de feu


Ushuaia, « el fin del mundo », la ville la plus au sud d’Amérique, du monde, enfin presque.

Nous atterrissons avec le beau temps. Ma première pensée et de me demander pourquoi tant de gens disent que cette ville n’a pas d’intérêt. A part le fait d’être au sud.
En effet de l’aéroport je trouve la vue bien jolie, et l’ambiance me plaît.
Nous allons dormir au camping municipal, pas très joli, mais la lumière passant entre les arbres donne un peu de magie à notre arrivée.

Je déchante rapidement, le lendemain matin, quand la pluie arrive. Nous visitons le centre ville sous la pluie, cherchons un hôtel et faisons le tour des agences pour préparer les jours qui viennent.

Nous nous rendons vite compte que l’office du tourisme n’est pas d’une grande aide. A part indiquer les 2-3 lieux touristiques du coin. Pour autre chose, vous aurez peut être plus d’informations à votre hôtel et surtout sur internet.
Pour tout ce qui est randonnée, une bonne carte google map, ou l’application « maps.me » vous en indiquent plus. Avantage, il y a théoriquement le wifi à l’office du tourisme.

Mais pour le moment nous nous en inquiétons pas. Nous commençons par l’île de Navarino au sud, au Chili, et reviendrons dans quelques jours ici. Départ demain.

Trouver un logement à Ushuaia

Un conseil, réservez en avance si vous ne voulez pas comme nous à notre retour, tourner dans la ville désespérément à la recherche d’un hostel non complet. Je dis bien « hostel » et non « hotel ». Les prix étant beaucoup trop élevés (plus qu’à Rome! plus qu’à Sydney!…), ce sera dortoir.
Aucun camping n’est identifié en ville. Le seul, gratuit mais loin du centre en direction du parc national, le camping municipal.

Que faire à Ushuaia

En ville vous trouverez magasins, restaurants, bar…
Mais c’est surtout les alentours qu’on vient visiter.

  • Le Parc national Tierra del Fuego. Surement le must-see du coin. Nous espérons y aller à notre retour.
  • Le Cerro Martial ou le Cerro del medio, moins fréquenté, juste au dessus de la ville pour une jolie vue
  • Le canal Beagle, entre Ushuaia et l’isla Navarino au sud. De nombreuses agences proposent des tours à la journée ou demi journée en bateau. Selon le tour on s’arrête pour une petite marche sur un îlot, au phare, et voir les colonies de cormorans et de pingouins.
  • Les randonnées à l’ouest d’Ushuaia dans les nombreuses vallées et montagnes.Une carte et c’est parti!

 

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)