Larung gar, tristes destructions

Avez vous entendu parler de Larung Gar en Chine?
Il s’agit de la plus grande école dédiée au bouddhisme tibétain dans le monde.
Elle a été créée en 1980 et comptait de 10000 a 20000 habitants en 2016, vivants dans de jolies baraques rouges.

Lieu unique, impressionnant, on le met donc dans notre liste de lieux à visiter lors de notre séjour au Sichuan.
Sauf que lorsqu’on se renseigne pour les bus on nous dit que le lieu est interdit aux étrangers.

larung gar

La ville de Larung Gar, image prise du site bbc.com

Alors pourquoi? Pourquoi donc interdire un ville entière aux étrangers?

Car comme beaucoup d’endroits en Chine, des travaux de restructuration ont lieu dans le village.
Mais des travaux un peu particuliers, le but étant de réduire la population du lieu à 5000 personnes d’ici septembre 2017!
Comment? Facile, on démolit les maisons, on expulse les habitants.
Ce n’est apparemment pas la première fois que des parties de Larung Gar sont détruites pour réduire sa population.

Demandez au gouvernement, il vous dira que c’est par mesure de sécurité. Trop de monde sur le site.
Demandez à quelqu’un d’autre, il vous dira peut-être que le gouvernement essaie de renforcer son emprise sur la Chine tibétaine.
Quoi de mieux que de réduire cette énorme communauté bouddhiste et de transformer Larung gar en simple site touristique.

Plusieurs organisations internationales ont demandé à la Chine de cesser toute destruction. Mais les chinois font bien se qu’ils veulent.
Et pour ne pas être trop embêté, facile aussi, on interdit l’accès aux étrangers.

Et Yachen Gar. Va  t’on être autorisé?

Nous avons aussi prévu d’aller à Yachen Gar, un autre gros institut. Va  t’on être autorisé?

Pour l’instant nous n’avons eu qu’un contrôle de police, sur la route de Tagong à Ganzi.
Le policier est rentré dans le bus, et venu directement vers nous (oui les autres on s’en fout apparemment) et nous a demandé nos passeports. Puis il nous a pris en photo avec nos passeports devant nous, à la manière repris de justice, et est reparti sans un mot.

Pour en savoir plus sur Yachen Gar suivez la suite de nos aventures en Chine.

 

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)