Fakarava, plongees aux mille requins

Fakarava est bien connu dans le monde des plongeurs et ce n’est pas pour rien !
L’atoll comprend deux passes (entrées de mer qui permettent aux bateaux de passer dans le lagon), une au nord et une au sud.

Plonger dans le nord de fakarava, la passe de Garuae et Ohutu

Logeant dans la partie nord de l’atoll, j’ai commencé par deux plongées avec Dive Spirit.
Nous avons un trajet d’environ 25 minutes pour rejoindre la passe de Garuae.
Nous avons eu la chance de faire la plongée à l’etale. Pour les novices comme moi, sachez que cela signifie le moment où le sens de la marée (et donc le sens du courant) change. On a alors une courte période sans courant mais où les poissons commencent à rentrer par la passe. On peut donc tranquillement les observer.

On est deux palanquées et nous sommes seulement trois dans la mienne, on est donc plutôt tranquille. On arrive vite au fond, à 29 mètres, au milieu du bleu, et là le spectacle commence, nous sommes entourés de requins. Nous restons un bon moment la, à tourner la tête dans tous les sens.
Puis nous partons vers le canyon d’Ali Baba. Le courant augmente peu à peu mais reste très doux. Nous nous laissons dériver en suivant de près la guide, et le plus près possible du « sol », pour ne pas être pris par un autre courant qui nous ferait aller trop vite ou dans la mauvaise direction. Ce canyon est très intéressant car on y observe une multitude de poissons.

Apres un peu plus d’1 heure de pause à la surface avec thé et petits gateaux c’est reparti pour la deuxieme plongee. Nous allons cette fois au site de Ohutu, à l’extérieur de la passe, pour un jolie plongée au milieu des coraux et des poissons : chromis moitié/moitié, napoléon, banc de perches et de taurillons, acanthastaire, papillons pyramides, labre léopard, mérou célestes, minuscules nudibranches, énorme, thons, baracuda, chirurgiens, perche pagaie etc etc, Bien sur il y a toujours quelques requins qui passent par là.

Rejoindre la passe sud de Fakarava pour plonger

Pour plonger au sud il faut déjà trouver un moyen d’y aller. Mais, ça vaut la peine de le trouver ! Je classe directement cette plongée dans le top 5 de mes plongées.

  • Première solution : loger dans le sud. Solution que nous ne choisirons pas à cause du prix
  • Deuxième solution : partir avec un centre de plongée du nord. Mais il faut assez de plongeurs intéressés et une bonne météo. On le sait donc au dernier moment. J’ai failli y aller vendredi, mais non. Puis samedi, mais non.
  • Troisième solution : Prendre une excursion « snorkeling » et rejoindre un groupe de plongée une fois arrivé au sud. Banco, un tour part samedi. Mon logeur appelle l’organisateur vendredi 18h, pas de problème, je suis inscrite pour le lendemain matin !

Apres 1h20 de trajet en bateau, je rencontre Laurent, moniteur au centre de plongée Tetamanu dive center. Je quitte donc le groupe de snorkelers du nord (tous Francais), pour rejoindre le groupe international des plongeurs du sud. Je me retrouve partiellement traductrice dans notre groupe comprenant deux danois, une anglaise et un brésilien.

Déroulement de la plongée, le mur de requins de Fakarava

mur de requins, passe sur fakarava, Tamakohua

On plonge ici dans la passe de Tamakohua, qui se trouve à 5 minutes. La plongée commence au début de la passe, puis le but est de se laisser dériver jusqu’à arriver au ponton du club de plongée. Plutôt pratique.

La particularité de cette plongée est le mur de requins. Autrement dit, la passe étant étroite, en courant entrant, on y voit des centaines de requins passer.
Oui encore plus qu’au nord, ou peut être autant, mais d’encore plus prés et plus regroupés.
On descend en suivant la corde de la bouée, puis on se laisse doucement dériver, avec quelques pauses observations. On s’accroche alors à des bouts de coraux morts, parfois difficile à trouver, et on regarde les requins passer. Tournez la tête derrière et par deux fois, une raie passe gracieusement au loin (manta? aigles?). Saurez vous la repérer sur les photos?

En plus, hier soir a eu lieu la reproduction annuelle des loches marbres (Merous). Ça a du être génial pour les plongeurs de la pension.
La plupart des merous sont déjà repartis mais on croise quelques bancs pendant notre plongée. Eux aussi, saurez vous les repérer sur les photos?

Plongée vraiment géniale car j’arrive en plus à bien me stabiliser des le début, ce qui me permet de me concentrer sur ce que je vois. Bon, léger plantage dans les coraux vers la fin au moment où le courant s’est accéléré. Mais je manque d’entrainement.
Attention aussi à bien regarder devant/sous soi les coraux,  force d’observer les requins, on risque d’oublier. Vers la fin, le guide nous emmène en plein dans un « nuage de requins », on se retrouve alors au milieu et on les voit de très près nous passer au dessus. On ne pouvait pas mieux finir cette plongée.

Ceci dit la plongée ne s’est pas bien passée pour tout le monde. Apparemment la pire plongée du moniteur ici. L’anglaise, qui a des problèmes d’oreilles puis n’arrive pas à descendre car pas assez de poids, puis traîne toujours loin du groupe. Et surtout la danoise, qui a apparemment de l’eau qui fuit dans son régulateur mais ne veut pas prendre celui de secours, d’où panique, d’où surconsommation, d’où instabilité, d’où panique, etc. Ça a bien occupé le moniteur.

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

2 thoughts on “Fakarava, plongees aux mille requins”

  1. Cathy says:

    Et ben en voilà de la plongée dérivante !
    Avec les requins à Fakarava il y a du niveau là, quelle chance !

    Vus les mérous et la raie (aigle) 😉
    Bisous

    1. valeriane says:

      Ouais c’etait trop coooool!! Quand je revois les photos, surtout celle ou les requins passent au dessus j’ai envie d’y retourner. Derivante oui mais on est encore bien loin du « vrai » courant, c’etait plutot calme.
      Bravo pour ton « reperage animalier », pas facile de voir sur les photos les merous se fondant dans le paysage et la raie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)