yushu et le festival de la course de chevaux

Dernière étape de notre voyage en terre tibétaine, Yushu, ou Yulshul. C’est comme ça que nous passons de la province du Sichuan à la province du Qinghai.

Comment aller de Dzorchen monastery à Yushu 

Difficile d’avoir des informations sur les bus de la part de notre logeuse. Sa solution ? Un taxi à 600 yuans !
On décide donc de partir de bon matin et de rejoindre la route principale.

C’est là que nous retrouvons Lama33, un moine que nous avions rencontré à Dege. Il part aussi à Yushu.
Nous sommes d’ailleurs vite rejoints par une dizaine de personnes partants soit vers Yushu soit du côté de Ganzi.
On nous trouve 2 places dans un minivan déjà bien rempli.

Minivan Dzongchen – Yushu, 6-7h de trajet, dont une pause midi. 110Y.

Au bord de la route, à côté de la station service, se trouve un arrêt de bus.

De prison break au plus grand mani du monde

gyanak manu yushu

Après avoir cherché à savoir sur plusieurs épisodes comment Michael Scofield allait encore réussir à s’en sortir, on se décide à aller un peu visiter la ville. Et oui, en réalité nous ne sommes pas au Yemen mais toujours en Chine tibétaine.

Nous visitons le Gyanak Mani, où se trouve le plus grand ensemble de pierres sculptées de prière (mani) du Tibet puis retournons en ville pour monter au monastère Ga Kye Gu.
En effet le mur de Mani ne se trouve pas en ville mais quelques 5km a l’est!

Alors comment aller au Gyanak Mani ?
Facile un bus, le numéro 3 y va en 10 minutes. Il faut juste attendre qu’il passe.

Nous changeons ensuite d’hôtel, car nous en avions réservé un en avance pour ces derniers jours sur internet.
Ce qui nous ramène en taxi… au Gyanak Mani ! What ?! Erreur sur booking.com (et sur google map), l’hôtel qui était indiqué au centre de Yushu n’y est pas du tout.

Tant pis, il est quand même bien et surtout les hôtes parlent anglais, ça nous change.
Pendant tout ce temps, Christophe essaie d’impressionner les tibétaines avec ces poils de bras. Comme si on se faisait pas déjà assez remarquer juste en étant occidentaux.

The horse festival de Yushu

yak festival yushu 2017

Si on est là c’est aussi pour le festival des chevaux. Ça fait déjà plusieurs fois qu’on passe dans des villages où la fête se prépare.
Comme nous sommes là que la première journée de la fête de Yushu, nous allons récupérer des places pour la cérémonie d’ouverture à l’office de tourisme, dans les pyramides.
Ça ne ressemble pas vraiment à un office du tourisme et avons plutôt l’air d’être en face du grand mafieux du coin, mais on repart avec deux places.

La cérémonie se déroule au stade à l’ouest de Yushu (un bus de ville y passe).
Le festival est censé être de renommée « internationale », et j’en doute un peu jusqu’à ce qu’on voit arriver dans nos gradins un groupe de 15 retraités occidentaux, et que la présentatrice se met à traduire presque tout en anglais. Ah ouais quand même il y a un effort.

Deux cent personnes défilent en costume. Tandis qu’on reconnait une similitude avec les habits de certaines tibétaines aujourd’hui (bijoux dans les cheveux, robe longue portée que sur une épaule,ou transformée en jupe), les hommes croisés semblent par contre avoir définitivement abandonné leurs bottes à bout pointu et leurs manteaux de fourrures.
Lancer de ballon, de fumée colorée et même de pigeons. Les cavaliers eux s’amusent avec la gravité.
Saurez vous trouver celui que j’ai réussi à prendre en photo ?

Après le spectacle on se ballade au milieu des tentes, nous nous faisons inviter à manger je ne sais pas trop comment et faisons le tour de la fête foraine. J’essaierai le jeu consistant a monter sur une échelle attachée seulement par deux points (c’est à dire qu’elle tourne sur elle même).
J’aurai le droit de me casser la gueule en beauté et gratuitement. Le forain a du considérer qu’une européenne à son stand ça lui faisait de la bonne pub.

Départ de Yushu pour Chengdu en Avion

Non on ne va pas se taper 4 jours de bus pour rentrer. On prend l’avion. Il y a même un bus aéroport qui passe devant notre hôtel.
Ça y est on est de retour à Chengdu !

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)