La verite sur Bora Bora, destination de reve

Il y a des noms de lieux qui sonnent comme un reve : Bora Bora.
Qui n’a jamais entendu ce nom si dépaysant. Sans vraiment savoir ou ce lieu magique se trouve, on s’imagine des eaux turquoises, loin, très loin.
Puis on apprend que c’est en Polynésie française, plus précisément dans l’archipel de la Société, on peut le placer sur la carte, on commence a se renseigner un peu plus sur ce lieu, on arrive en Polynésie, et on se rend compte que certains adorent mais beaucoup d’autres détestent.

Faut-il aller à Bora?

kayak jardin de coraux bora

Alors voila ce qu’on entend à propos de cette ile. Vrai ou faux ?

1) Bora bora, c’est trop touristique ?

La question que je me pose c’est ce que les gens veulent dire par « trop touristique ».
Il y a en effet de nombreux hotels, quelques restaurants et magasins. Plus que par rapport à la plupart des autres iles de Polynésie. Mais l’ile est grande, et même si la plupart des motus (petites iles autour du lagon) ont leur hotel de luxe sur pilotis, on est encore loin d’avoir des hôtels tout le long de la route. Et les touristes ?
On se demande encore où ils sont.
On a été très étonné de croiser très peu d’étrangers dans les rues, de voir des restaurants vides, la plage matira très tranquille, et pas tant de bateaux que ça sur le lagon…
Mais l’ile est surtout une destination voyage de noces, en début juin on est donc encore hors saison.

2) Bora bora, c’est une destination de luxe ?, que des grands hotels de luxe partout, qui dénaturent le paysage.

Quand on arrive a l’aéroport, on ressent tout de suite cet effet luxe.
Un aéroport avec un hall tout propre, avec un petit quai pour beaux bateaux. Les grands hotels ont leur comptoir, près a accueillir leurs clients.
Sur le lagon on voit de grands voiliers et on aperçoit vite les bungalows sur pilotis des motus.
Cependant arrivé sur l’ile principale, on commence à retrouver l’esprit Polynésie. Et personnellement, c’est peut être spécial, mais je trouve ça plutôt joli des bungalows posés sur un lagon. Après tout, pourquoi pas un peu de luxe ?

3) Bora bora, c’est trop cher?

On l’a dit, ici c’est le luxe ! Mais pas que. Niveau logement, on peut trouver du airbnb et quelques pensions a prix raisonnable. Pour ca il faut néanmoins mieux si prendre a l’avance, les bons plans partent vite.
Heureusement pour nous, il reste encore les promos dernière minutes de certains hôtels.
Pour la nourriture, en supermarché ou au restaurant, c’est sûrement la plus cher des îles de l’archipel de la société.
Mais le pire c’est les activités. Locations de voiture, de bateau, tour sur le lagon, plongée, taxi bateau, tour 4X4, parachute ascensionnel, jet ski…

4) L’ile et surtout le lagon sont magnifiques ?

Quand on arrive a l’aéroport on est tout de suite subjugué par la beauté du lagon et la vue sur l’ile. Bora bora c’est joli. Juste un petit bémol, c’est joli, mais c’est grand.
Traduction, pour vraiment profiter de la beauté de l’ile, il vous faudra prendre des activités ou/et louer des moyens de locomotion. De plus, les points a voir, et les randonnées ne sont pas indiquées. De toute façon, pour celles ci, les locaux vous conseillent fortement de prendre un guide. Si on avait eu plus de temps dans l’ile, j’aurais quand même bien tenté.

C’etait mieux il y a trente ans?

C’est marrant comme on entend souvent cette phrase en Polynesie.
On entend :

1) Maintenant il y a des voleurs

On nous a averti contre les vols. Ne rien laisser non surveillé sur la plage et bien fermer son bungalow.
Dommage, mais, vous laisseriez votre sac traîner n’importe où sur la cote d’azur vous ?
C’était sûrement mieux avant, mais on est quand même encore loin des agressions de touristes, ne nous emballons pas.

2) Maintenant, il y a tous ces poteaux électriques, ces maisons en dur…

Oui, l’ile s’est bien développée, surtout avec l’arrivée du tourisme. D’un autre cote, je suppose que certains habitants sont bien contents d’avoir l’électricité, l’eau chaude, plusieurs supermarchés, des voitures etc. Difficile de tout avoir sans contrepartie.
Par contre il y a clairement un côté plus bunkérisé et moins libre qu’avant.
De nombreuses propriétés sont entourées de murs pas très jolis et des routes bloquées car propriété privée.

3) Les gens ne sont pas sympas ?

Bien sur, la remarque vient d’habitants d’autres iles ;).
Ok, le stop a était un peu moins facile qu’ailleurs. Mais sinon les personnes qu’on a croisées étaient plutôt sympathiques, saluer les gens dans la rue se fait toujours et on nous a même invité à manger.

Notre visite de Bora sur deux jours

chien peche carangue bora bora

En ce qui nous concerne, la visite sera courte, seulement deux jours.
Grâce aux promotions booking de dernière minute on a pu se faire un petit plaisir bungalow, à coté de la plage Matira, dans l’hotel Temanuata. Coté jardin, il ne faut pas exagérer. Mais c’est quand même grand confort : trois lits, deux pièces, terrasse avec cuisine…

Première journée consacrée a la découverte de l’île.
Nous nous arrêtons à la « grande ville », Vaitape, allons voir les canons de la seconde guerre mondiale, quittons la cote pour traverser de Faanui jusqu’à Anau, puis redescendons jusqu’à la plage. Courte visite mais qui nous donne déjà un aperçu de l’ile. Magnifiques vues sur les montagnes.

Le deuxième jour est consacré au lagon.
Nous pensions tout d’abord nous faire un autre petit plaisir, et louer un bateau sans permis. Sûrement la meilleure solution pour en voir un maximum tout en gardant sa liberté.
Mais finalement, du lagon, on en a déjà eu une bonne dose a Maupiti, alors mettre autant d’argent dans un bateau, on a moins envie.

On part donc en kayak au jardin de corail. Environ 30mins de notre hotel, sur la pointe matira. Les coraux n’ont rien d’intéressant, mais les centaines de poissons autour si. Un peu trop de vagues aujourd’hui mais snorkeling super. Nous y restons jusqu’à l’arrivée des bateaux des tours à 9h30.
Nous continuons ensuite jusqu’à une petite île juste derrière, et nous arrêtons sur la plage où nous faisons connaissance avec les propriétaires. Ainsi qu’avec leur bébé chien trop craquant. Le mari, bien meilleur pécheur que nous attrape une énorme carangue en quelques secondes, et ils nous invitent à manger du bon poisson grillé et des oursins accompagnés d’une bonne noix de coco. Noix de coco devant lesquelles s’extasient les italiens. Euh.. ok, enfin c’est ce que le couple nous a dit…

Le soir nous allons à l’Intercontinental, hôtel de luxe que nous avons déjà traversé plusieurs fois, et où la langue officielle est plutôt l’anglais que le francais. Le but est de pouvoir assister à un show de danse polynésienne. On mange surtout une glace, et observons le pauvre couple ayant choisi le package « diner romantique sur la plage », alors que derrière tapent les tambours polynésiens devant le reste des touristes de l’ile.

Bilan Bora, ca vaut le coup ?

En conclusion, l’ile est plus développée que d’autres au niveau touristique mais c’est plus pratique qu’embêtant. Vous trouverez tout ce qu’il faut, et ne risquez pas de vous ennuyer ou de mourir de faim sur Bora.
Sauf peut être… si vous n’avez pas de budget.
Il est encore possible de trouver des logements bon marché mais pour vraiment profiter à fond de L’île, il est intéressant de réserver des activités. Et la, c’est très cher.

Et vous, qu’avez vous pensé de Bora bora ? On aime ou on n’aime pas ?

2 thoughts on “La verite sur Bora Bora, destination de reve”

  1. Julien says:

    Bon ok je note la destination 😉

    1. valeriane says:

      Et t’as bien raison!
      Les paysages c’est carte postale, mais attention les tahitiennes elles sont pas souvent comme sur les cartes hein. J’avais oubliee cette verite ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *