Salvador une journée de visite

salvador

J’ai pris le pli et suis passée au rythme brésilien.
Tranquille, on ne stresse pas et on a un rythme au ralenti.
Je prend mon vol de bon matin pour Salvador avec changement à Recife.
Sarah, chez qui je dors, m’a indiqué comment aller chez elle en bus. Heureusement les brésiliens m’aident à trouver l’arrêt de bus de départ (c’est vraiment pas clair il faut traverser le parking et ce n’est pas indiqué), et celui d’arrivée (j’avais noté la rue qu’on devait croiser).
Après une difficile discussion avec le gardien, qui ne comprend pas trop ce que je fais là, je rencontre enfin Sarah.

Le soir je sors au MAM(museu de arte moderna) pour une jam session de jazz conseillé par Lucas.
Le seul problème c’est pour rentrer… traverser une petite ruelle sombre, au Brésil, ça t’apprend à marcher vite…

Le lendemain j’ai une journée complète pour visiter.
Sarah m’accompagne pour le début du programme. Arrêt à Rio Vermelho, bord de plage qui a été arrangé cette année, puis à Barra. L’avantage d’être guidée, on comprend un peu mieux ce qu’on voit et ce qu’il se passe. Moins de questions restent sans réponses.
Nous avons aussi la chance à Barra de voir un groupe de personnes faisant de la capoeira. Sarah rejoint ensuite ses parents et me met dans un bus pour le centre historique avant de partir, quartier Pelourinho.

Très mignon et pleins de petits restos pour touristes, je teste à midi la fameuse mouqueca, miam!
Comme le monde des voyageurs est petit je tombe sur un groupe de polonais rencontré à l’arrêt de bus de l’aéroport, on échange nos coordonnées on sera en même temps à Rio. Je rencontre aussi un couple germano-dominicain que je retrouverais le lendemain par hasard dans le bus pour Lencois…
Puis je descends par l’elevator Lacerda, où je recroise encore les polonais qui ont finalement changé de direction.
Je reprends le chemin de la veille mais de jour: suivre la route pour rejoindre le MAM, tourner dans ma petite ruelle peu accueillante, où je découvre des maisons protégées aux barbelés, marcher vite, et tomber sur l’avenue des bus, enfin.

Le soir nous retournons à Rio Vermilho en voiture pour tester l’acaraje, pas si facile à prononcer.

 

Vous avez aimé, pensez à partager 🙂

One thought on “Salvador une journée de visite”

  1. Seb says:

    Acaraje, la meilleure nourriture au monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Vous aimez ce blog? Faites passer le mot :)